Des festivités dans l’islam pour célébrer la fin du ramadan

Parmi les fêtes musulmanes présentes dans le calendrier hégirien, l’Aïd el-Fitr marque la fin du ramadan. Après un mois de jeûne et d’interdictions du lever au coucher du soleil, l’islam invite ses croyants à organiser des festivités comprenant quelques rituels traditionnels.

fête aid

Une date variable suivant le calendrier hégirien et les pays

L’Aïd el-Fitr ne fait pas exception aux autres fêtes religieuses musulmanes, et dépend du calendrier hégirien ainsi que de l’observation du ciel par les autorités religieuses. Le calendrier hégirien, lunaire, étant plus court que le calendrier grégorien actuellement utilisé, la date de l’Aïd el-Fitr change d’une année sur l’autre.

Par ailleurs, le calendrier hégirien ne dépend pas des calculs astronomiques, mais de l’observation du ciel. L’Aïd el-Fitr correspondant à la fin du mois de ramadan et au début du suivant, les festivités ne commencent que lorsque les représentants religieux de chacun des pays ont observé le premier croissant de la nouvelle Lune. Ainsi, en 2015 par exemple, l’Aïd el-Fitr a été fêté le 17 juillet en France et en Indonésie, mais le 18 dans le Sultanat d’Oman.

Les traditions de l’Aïd el-Fitr

À l’occasion de la fin du ramadan, il est de tradition de suivre certains rituels. Le ghusl est un bain rituel à effectuer avant de se rendre à la prière collective du matin à la mosquée, et ce après avoir mangé quelques dattes. L’« aumône de la rupture », zakat el-fitr, est versée aux plus nécessiteux. Les plus beaux atours doivent être portés pour cette fête, une fête à célébrer, entouré de ses proches, autour d’un festin.

Une seule fin du ramadan, mais différents noms pour les festivités

Si la fin du ramadan est célébrée par tous les musulmans le pratiquant à travers le monde, celle-ci ne porte pas toujours le même nom. Si elle est fêtée sous celui de « Aïd el-Fitr », elle l’est aussi en tant que « Aïd es-Seghir », c’est-à-dire « la petite fête », en référence à l’Aïd al-Kebir, qui signifie « la grande fête », en particulier au Maghreb. La Turquie célèbre la « fête du ramadan » : « Ramazan Bayram », l’Afrique de l’Ouest « Korité » et la Malaisie la « fête du jeûne » : « Hari Raya Puasa ».


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Ramadan: la plus longue des fêtes musulmanes du calendrier

Aïd el-Kebir : fête traditionnelle musulmane du calendrier