Pour ces communes, des édifices horloges riches de sens

Donjons et clochers symbolisent les grandes autorités de l’époque en Europe occidentale. Édifices horloges, les beffrois ont été construits après eux, au fil de la montée en puissance des communes. En tant que monuments lourds d’histoire, ils font la fierté des villes dans lesquels ils sont édifiés.

L’indépendance du régime religieux : l’histoire des beffrois

À l’époque féodale, la construction de beffrois dans les espaces urbains affichait le rejet de la souveraineté de l’Église et des seigneurs au profit des droits civiques. Ainsi les beffrois étaient édifiés à la place des donjons et des clochers, lourds symboles des autorités opposantes. Les communes affichaient alors leur puissance et la défense des libertés civiques, en opposition avec les régimes qui les dirigeaient jusque là. Il existe cependant des beffrois d’église, symbolisant des alliances entre la commune et le pouvoir religieux.

beffroi

Les beffrois dans l’histoire des styles architecturaux

Les 56 beffrois de Belgique et de France sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’humanité de l’UNESCO. Parmi eux, 23 sont situés dans le nord de la France, région dans laquelle il y a la plus grande concentration de beffrois. Ils ont été construits entre le XIe et le XVIIe siècle et témoignent de plusieurs styles architecturaux consécutifs : les styles roman, gothique, Renaissance et enfin baroque. Les matériaux utilisés et les architectes de l’époque sont significatifs de la période de leur construction ; ils représentent une grande gamme de styles très variés.

Des monuments utiles tout autant que symboliques

Les beffrois avaient plusieurs utilités à l’époque : ils abritaient les cloches de la commune ainsi que les trésors, servaient de prison ou de tour de guet de par leur hauteur dans l’espace. Ils symbolisaient la richesse et l’attractivité de la commune de rattachement au même titre que les halles de marché où le commerce prospérait. Dans le Nord-Pas-De-Calais, les beffrois sont très populaires auprès du public qui voit en eux un symbole très fort de leur région au même titre que les spécialités culinaires et le patois local. Le beffroi de Béthune est d’ailleurs présent sur le logo du Nord-Pas-De-Calais.

Millau le plus ancien, Arras, le monument préféré des Français en 2015, Lille le plus haut de France

Le plus haut beffroi est celui du Lille, le plus ancien celui de Millau, le plus plébiscité celui d’Arras : les beffrois rivalisent d’esthétisme et de symbole dans l’hexagone. Ils participent à la richesse touristique du pays : nombreux sont les visiteurs qui les découvrent au cours de leur voyage en France.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Horloges mécaniques célèbres : origines et fonctionnement

Horloges astronomiques : monuments techniques et historiques

Jacquemart : un personnage pour rythmer les heures de l’horloge