Les francs-maçons déterminent la date selon leur « Anno Lucis »

Parmi les calendriers solaires se classe le calendrier maçonnique, s’inspirant à la fois des calendriers grégorien et julien, tout en se détachant du calendrier universel utilisé par la plupart des pays aujourd’hui. Si les dates prennent comme point de départ la naissance du Christ, tel n’est pas le cas pour les francs-maçons qui s’appuient sur leur « Anno Lucis », « Année de la Vraie Lumière ».

franc maçon

L’établissement du calendrier maçonnique remonterait au début du XVIIe siècle

L’apparition des premières loges maçonniques, distinctes des corporations classiques de maçons du Moyen-Âge, daterait du XVIIe siècle en Écosse. Mais la franc-maçonnerie revendique une origine plus ancienne et plus légendaire, remontant traditionnellement à l’époque de la construction du Temple de Salomon, et donc aux origines de l’art de bâtir. Le calendrier chrétien, fondé sur la naissance de Jésus, est donc rejeté pour être remplacé par un calendrier propre, préconisé par le pasteur Anderson dès 1723. Ce calendrier s’appuie sur les calculs d’un prélat anglican de Dublin, James Usher, qui instituait l’année 4004 avant J.C., date de la création du monde, selon la Génèse. Cette année originelle est appelée « Année de la Vraie Lumière », « Anno Lucis » en latin. Le calcul de l’année se fait donc en ajoutant 4004 ou 4000 ans à la date du calendrier grégorien adopté presque universellement. Mais là aussi, les pratiques varient selon les obédiences.

Un calendrier détaché du religieux et symbole de l’universalité maçonnique

Telle était la volonté des premiers francs-maçons. Mais force est de constater que « découper le temps » est affaire de conventions, tant les calendriers Le calendrier maçonnique adopte une division de l’année typiquement grégorienne dans sa longueur. Néanmoins, le premier jour de l’année est le 1er mars, survivance du calendrier julien. Ce qui explique d’ailleurs que les noms de certains mois ne correspondent pas à leur « numéro » grégorien. Ainsi, septembre est le 7e mois de l’année chez les Romains, mais le neuvième du calendrier grégorien ! Le calendrier maçonnique contourne ces problèmes en adoptant le numéro ordinal du mois désigné. Ainsi, le 22 août 2020 correspond au 22e jour du 6e mois de l’an 6020 de Vraie Lumière.

L’« Anno Lucis » des francs-maçons en question : une date universelle ?

Sur quels fondements repose la détermination de « l’Année de la Vraie Vie » ? Il semblerait que bien des traditions antérieures aux calculs de Usher, héritées du néolithique, posent cette date comme celle de la création du monde. Quant à la science…


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Calendrier grégorien : D’où vient-il ? Histoire et origines

Calendrier républicain : le calendrier des révolutionnaires Français

Calendrier maya : infos pour mieux le connaître

Calendrier bouddhiste en Asie basée sur un cycle luni-solaire