Un héritage du folklore celte et de son Samain

Parmi les fêtes civiles du calendrier, Halloween vient apporter son lot de gentils monstres au cœur de l’automne, le 31 octobre. Cette fête désormais répandue dans plusieurs pays prend ses origines dans le folklore du peuple celte qui célébrait, au travers du Samain, le passage à la nouvelle année du cycle lunaire.

magnet photo halloween

Une fête issue du calendrier lunaire

Il y a quelque 2500 ans, les Celtes devaient fêter Samain sous peine de châtiment divin. Le calendrier lunaire fixait la célébration aux environs du 31 octobre de notre cycle solaire, trois jours avant et après la pleine lune la plus proche. Un grand festin était organisé, composé de porc, de bière, de vin et d’hydromel. Les feux étaient éteints afin que le druide allume la première flambée de l’année. Samain marquait la fin d’une année et le début de la nouvelle, sans appartenir à aucune. Cette particularité en faisait une passerelle entre le monde humain et le Sídh, pays des morts. Ces derniers devenaient alors visibles. Avec l’avènement du christianisme, Samain fut converti en « all hallows eve », la veille de tous les saints, dont vient le terme « Halloween ».

Carte Halloween

Importation d’Halloween aux États-Unis

En 1845, avec la crise de la pomme de terre et la famine qui en découla, les Irlandais émigrèrent en masse aux États-Unis, apportant avec eux leurs coutumes, dont Halloween. Au cours du XXe siècle, la fête devint aussi importante que Noël ou Pâques outre-Atlantique. Désormais, Halloween consiste principalement en une soirée où les enfants déguisés vont frapper aux portes et menacer d’un « trick or treat » : des bonbons ou une farce. Les déguisements monstrueux arborés par petits et grands sont un rappel des défunts apparaissant lors du Samain. En France, des témoignages font état d’enfants du Finistère sculptant des betteraves, de farces faites dans les villages et de processions terrifiantes dédiées à l’Ankou. Mais Halloween en tant que tel n’est arrivé qu’à la fin des années 1990.

Comment le folklore de Samain a inspiré la traditionnelle citrouille

citrouille halloween

La citrouille d’Halloween, Jack-o-lantern, vient de la légende irlandaise de Jack, un ivrogne ayant joué un mauvais tour au diable. Lors de sa mort, il lui fut refusé l’accès au paradis, mais également en enfer. Il erra alors sur les routes, s’éclairant d’une lanterne creusée dans le navet qu’il mangeait avant de mourir. Par la suite, le navet fut remplacé par la citrouille, plus facile à creuser.

Prochaine date d'Halloween à inscrire sur votre calendrier :


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Fête de la musique : date du 21 juin par le ministère de la Culture

Fête des voisins : immeubles en fête le dernier vendredi de mai

Fête du Cinéma : dernier dimanche de juin

Nouvel An : festivités et dates variables selon les calendriers

Fête des pères en juin pour honorer des hommes hors du commun

Fête des mères célébrée en mai pour des femmes exceptionnelles

Journées du patrimoine : rendez-vous de la culture de septembre

Nuit des musées : à noter sur votre calendrier culturel

Fête des Lumières de Lyon : un événement annuel autour du 8 décembre