Beffrois, horloges et jacquemarts : des édifices de mesure du temps

La France est riche d’édifices célèbres dans l’histoire des calendriers : beffrois, horloges mécaniques, jacquemarts et horloges astronomiques carillonnent au fil des jours. Ils démocratisent le temps et les villes vivent à leur rythme : aujourd’hui ils sont des monuments patrimoniaux majeurs.

Un pays riche de monuments religieux et architecturaux majeurs

Le pays regorge de clochers, de par le très grand nombre de chapelles, d’églises et de cathédrales construites dans toutes les villes et campagnes de l’hexagone : leur nombre avoisine les 100 000 édifices. Le temps était à l’époque dominé par l’Église et les religieux, tant au niveau du calendrier que de l’heure. D’ailleurs notre calendrier actuel, le calendrier grégorien porte le nom du Pape Grégoire XIII qui est à l’origine du remplacement du calendrier julien. Il s’agissait alors de coller au plus près au cycle solaire à une époque où les religieux décidaient du calendrier.

Beffroi Bruges

Démocratisation de la temporalité et construction de monuments

Avec le commerce, la démocratisation du temps a sonné : les municipalités ont alors pris l’initiative de construire des monuments pour mettre en évidence leur richesse et les libertés civiques. Une façon de se détacher de l’hégémonie de la religion sur le temps et la souveraineté des communes. Symboles architecturaux de certaines villes, ces monuments célèbres font partie des richesses patrimoniales que l’on vient visiter. Ainsi on découvre les beffrois construits à partir du Moyen-Âge, les horloges mécaniques un peu partout dans le pays et aussi des édifices artistiques d’ampleur qui rivalisent d’esthétisme. Ces monuments font partie de la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO : ils sont protégés puisqu’ils témoignent de plusieurs styles, roman, gothique, Renaissance et baroque.

Les beffrois, ces monuments témoins d’une indépendance communale dans l’histoire

Les beffrois sont des ouvrages charpentés apposés sur des tours clochers. En remplaçant les églises qui marquent le temps religieux, les beffrois s’affranchissent de tout lien divin pour devenir des symboles de puissance communaux. Ils démocratisent le temps pour un usage lié au quotidien et au commerce.

De nombreux monuments ne doivent leur célébrité qu’à leurs horloges mécaniques

Les horloges mécaniques ont été créées en Europe au XIVe siècle pour les personnalités religieuses au départ. Massifs, les édifices nécessitaient le travail de plusieurs corps de métiers, dont les serruriers et les forgerons, pour mener à bien leur construction.

Les horloges astronomiques, des monuments techniques et historiques fabuleux

De façon générale le terme « horloges astronomiques » renvoie à des horloges qui affichent l’heure d’une part et des informations sur les planètes et les cycles astronomiques d’autre part, comme les cycles lunaires ou des planètes.

Le jacquemart : un personnage pour rythmer les heures de l’horloge paroissiale

Les jacquemarts sont des mécanismes d’horloge particuliers : un personnage frappe avec son marteau sur une cloche pour signaler les heures. Le plus célèbre jacquemart est visible dans la ville de Dijon : il s’agit d’un mécanisme à quatre personnages, ajoutés au fil du temps pour compléter l’édifice.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saints guérisseurs du calendrier : à chaque mal son soigneur

Calendrier des Saints Patrons protecteurs dans l’histoire de France

Lorsque le calendrier marque les époques : entre anecdotes et calculs

Instruments et techniques pour mesurer le temps dans le passé