Le 1er janvier, les Grecs célèbrent Agios Vassilis en mangeant la vassilopita

Parmi les saints fêtés par nos voisins, Agios Vassilis, ou Saint Basile, incarne le Saint Nicolas grec. Comme lui, on l’associe aux fêtes de fin d’année, mais le calendrier diffère légèrement : les Grecs le célèbrent le 1er janvier. À cette occasion, les maisonnées se préparent à l’accueillir en préparant la vassilopita, une galette sucrée traditionnelle.

calendrier-grece

Saint Basile, évêque de Césarée, fondateur de monastères et Père de l’Église

Basile de Césarée est né en Cappadoce en 329 dans une famille chrétienne qui compte beaucoup de saints et de martyrs. Grand érudit, il se distingue par une vie consacrée à la défense de la foi chrétienne face aux hérésies. Après son baptême et différents voyages, il fonde dans sa région natale différents monastères dont il rédige les règles qui régiront l’ordre de Saint-Basile. Il devient évêque de Césarée et se confronte aux difficultés d’une Église naissante qui tente de trouver sa voie parmi les dissonances qui apparaissent à cette époque. Il laisse derrière lui de nombreux écrits, allant de traités théologiques aux règles morales, et se distingue par un engagement en faveur des plus démunis en créant la Basiliade, institution comprenant école, hospice pour vieillards et hôpital pour malades. Il meurt le 1er janvier 379 et est consacré très vite comme saint et docteur de l’Église.

La Saint-Basile, une fête où se croisent cadeaux et célébration de l’an nouveau

Tout commence le 31 décembre avec les « Kalanda », les chants annonçant Agios Vassilis qu’entonnent les enfants dans les rues. En remerciement, ils reçoivent un peu d’argent ou des friandises. Le 1er janvier, les enfants trouvent les cadeaux déposés par Saint Basile dans des chaussettes suspendues, sous le sapin ou dans des maquettes de bateau, plus typiques des régions littorales. On se souhaite également une nouvelle année heureuse et prospère, en mangeant la galette de sucre spécialement préparée à l’intention du saint, la vassilopita. Elle contient traditionnellement une pièce de monnaie qui porte chance à celui qui l’obtient. La vassilopita est découpée à la manière de la galette des Rois, et une part est toujours réservée à Agios Vassilis, à la maison et au pauvre. Selon les régions, une grenade, symbole d’abondance, peut être jetée ou suspendue dans la maison pour porter chance.

Les Grecs célèbrent Agios Vassilis, un père Noël du 1er janvier bien moins dodu

Bien loin de l’imagerie récente du père Noël dodu, habillé de rouge et à barbe blanche, Agios Vassilis est représenté comme un pèlerin byzantin, un homme mince aux cheveux bruns, au visage anguleux avec des sourcils épais et à la barbe noire. Mais le trait commun aux deux personnages reste leur légendaire bonté.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saint Patrick fête religieuse devenue une tradition populaire.

Saint-Martin fête allemande : jour marquant du calendrier germanique

Saint-Étienne se fête le 26 décembre dans le calendrier chrétien

Fête de Saint Jordi en Catalogne et sa journée mondiale du livre