Fête de Saint-Martin en Allemagne : enfants et lanternes dans les rues

La fête de la Saint-Martin ponctue l’année culinaire en Allemagne : on y déguste traditionnellement des oies rôties après un joyeux défilé aux lanternes. À marquer d’une pierre blanche sur son calendrier des saints les plus célèbres, même si on ne vit pas outre-Rhin.

Saint Martin

Saint-Martin, évêque de Tours malgré lui, célébré en Allemagne

De nombreux tableaux de Saint-Martin de Tours le représentent à cheval, offrant la moitié de son manteau à un mendiant. Selon la légende, le Christ se serait révélé à lui en rêve à la suite à cet acte de bonté et aurait ainsi précipité sa conversion au christianisme. Toujours selon la légende, les habitants de Tours lui auraient alors proposé de devenir évêque de la ville. Saint-Martin, pour échapper à cette charge, se serait caché parmi des oies qui auraient signalé sa présence en cacardant. Le 11 novembre commémore sa mort, en l’an 397, et se célèbre dans de nombreuses régions d’Allemagne par la dégustation d’oies rôties en souvenir de cet épisode de sa vie. D’autres raisons, moins fabuleuses, expliquent l’association de l’oie à la célébration de la Saint- Martin. Cette fête était l’occasion de faire bombance avant la rude période d’hiver où seuls quelques animaux pouvaient encore être nourris. Il existe également une coutume féodale à cette période de l’année qui consistait à payer un impôt en nature à son seigneur. L’oie avait donc toutes les qualités pour être dégustée, d’autant que le jeûne de l’Avent s’imposait dans beaucoup de régions.

Oies rôties, processions aux flambeaux et chants de la Saint-Martin

« Ich geh mit meiner Laterne », « je vais avec ma lanterne », entonnent les enfants à la suite d’un cavalier déguisé en soldat romain, représentant Martin. C’est ainsi que se déroulent les fêtes célébrant ce saint en Allemagne, mais aussi en Autriche. Les lanternes, fabriquées par les enfants dans les écoles ou à la maison illuminent les jours les plus sombres de l’année. À l’arrivée, après avoir chanté des « Martinisingen », ils sont récompensés, selon les régions d’Allemagne, par une dégustation de pâtisseries et brioches en forme d’oie ou de petit bonhomme, le fameux Weckmann.

Une fête d’outre-Rhin qui invite au partage des oies rôties

La symbolique de cette fête, outre la commémoration d’un saint chrétien, prend tout son sens dans certaines régions d’Allemagne où l’on allume des bougies aux fenêtres. En souvenir de la bonté du saint, on appelle celui qui est dehors et dans le besoin à partager l’oie accompagnée de chou rouge, en ajoutant un couvert à sa table. Un peu de chaleur, de partage et de fraternité.

Prochaine date de la Sankt-Martin


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saint Patrick fête religieuse devenue une tradition populaire.

Saint-Étienne se fête le 26 décembre dans le calendrier chrétien

Fête de Saint Jordi en Catalogne et sa journée mondiale du livre

Saint-Basile : Première fête du calendrier grec avec le Nouvel An

Sainte-Lucie illumine le calendrier de fin d’année en Scandinavie