Saint-Pierre : un apôtre majeur dans l’histoire chrétienne

Saint Pierre est l’un des saints les plus populaires de l’histoire romaine et chrétienne : il détient un rôle fondamental dans le récit de la vie du Christ. Gardien des portes du Paradis, il est avant tout un apôtre contemporain de Néron et il a laissé de nombreuses traces dans les sociétés occidentales.

Saint Pierre

Saint Pierre, contemporain du Christ et de l’Empire romain

À l’origine, Saint Pierre est un juif de Galilée, l’un des douze apôtres de Jésus de Nazareth. On le connaît aussi sous le nom de Simon, Simon-Pierre ou encore Kephas. Il tient une place très importante dans l’histoire du Christ, ayant participé à plusieurs miracles comme la marche sur les eaux, le procès de Jésus ou encore la Passion au cours de laquelle il abandonne de Christ. Il regrette fortement ses actes et est le premier à se rendre sur son tombeau, qu’il trouve vide : c’est à lui qu’apparaît en premier Jésus ressuscité qui lui pardonne. À la mort de Jésus, Saint Pierre devient un dirigeant des premières peuplades chrétiennes. Persécuté, il trouve la mort dans un cirque autrefois bâti par l’empereur fou Caligula, crucifié sous les ordres de Néron, tête en bas.

Les vestiges du martyre de Saint Pierre dans la société actuelle

Aujourd’hui, les nombreuses représentations de Saint Pierre le montrent avec deux clés : l’une est en or (ciel), l’autre est en argent (terre) : elles lui permettent d’ouvrir et de fermer les portes du Paradis, selon la mission que Jésus lui aurait attribuée. On retrouve les traces de l’histoire de Saint Pierre dans plusieurs lieux emblématiques à Rome ; le plus significatif demeure la Basilique Saint Pierre, la plus grande église au monde. Ces lieux correspondent au séjour de l’apôtre et à son martyre, la basilique étant construite sur l’emplacement de l’ancien cirque, témoin de la crucifixion de Saint Pierre. Des fouilles archéologiques entamées dans les années 40 auraient mis à jour la dépouille de Saint Pierre, sous la construction de la basilique.

Un apôtre, Saint patron majeur dans la vie chrétienne

Très populaire, il est invoqué par les guérisseurs pour guérir divers maux et fait figure de Saint Patron pour de nombreuses professions. Il est célébré par les serruriers et les horlogers, les maçons et les tailleurs de pierre, les moissonneurs, les vanniers, les potiers et les forgerons. Il est aussi patron des pêcheurs et de ceux qui ont disparu en mer, de par ses origines dans le métier sur les bords d’un lac en Galilée : ce qui donne lieu à de grandes fêtes et à de belles processions.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saint Valentin : une date du calendrier soulignée en rouge passion

Fête de Sainte-Catherine : la plus féminine des fêtes du calendrier

Saintes Glaces : date symbole pour la fin du gel des cultivateurs

Fête Saint-Nicolas : tradition encore vivace du calendrier

Saints innoncents : calendrier chrétien des fêtes de Noël

Jeanne d’Arc : Sainte chrétienne et mère de la nation française

Célébrer la fête de Saint Michel le 29 septembre : ange gardien

Sainte Marie, mère du Christ dans le calendrier liturgique

Feux de la Saint-Jean pour fêter le retour des beaux jours

Saint-Louis fêté par notre calendrier : roi français, juste et pieux

Petit tour des principaux saints fêtés par nos voisins d’Europe