Le 25 novembre, célébrons les jeunes femmes célibataires de 25 ans

Le 25 novembre se fête traditionnellement la Sainte-Catherine, martyre célèbre qui tint tête à un empereur et sainte patronne des fillettes et des jeunes femmes célibataires. Alors, notons sur nos calendriers cette date et célébrons joyeusement les 25 ans de nos catherinettes.

sainte-catherineSainte-Catherine, patronne des jeunes filles, des philosophes et des théologiens

Et de bien d’autres corporations encore, comprenant les barbiers et les modistes ! Si son existence n’est pas réellement attestée, la dévotion rendue à Sainte-Catherine est l’une des plus anciennes et des plus répandues d’Europe. Catherine, originaire d’Alexandrie, serait née vers 290 et se serait convertie au christianisme. La légende raconte que l’empereur Maxence, qui persécutait les chrétiens, lui proposa de renoncer à sa foi en échange d’un mariage royal. Mais la jeune femme refusa par fidélité à son mariage mystique contracté avec le Christ. On ajoute même qu’elle réussit à convertir tous les philosophes envoyés par l’empereur pour lui démontrer la fausseté de sa foi, grâce à son intelligence et à la pertinence de son argumentation. Elle fut finalement décapitée un 25 novembre, vers l’an 310.

De la fête d’une sainte honorée par les jeunes filles au bal des catherinettes

Pour honorer cette sainte, les jeunes filles, depuis le XVIe siècle, offraient traditionnellement une nouvelle coiffe à sa statue, d’où l’expression « coiffer Sainte-Catherine » utilisée pour désigner les jeunes femmes qui n’étaient pas encore mariées à 25 ans et à qui on confiait cette tâche. De la coiffe, la coutume garda le chapeau extravagant confectionné pour ces célibataires reines du jour, et porté lors de bals où elles pensaient charmer un mari. Les couleurs dominantes, le vert et le jaune, symbolisaient l’espoir de se marier et la sagesse acquise au cours des années. Dans le nord de la France, la coutume veut qu’on célèbre encore cette fête en envoyant une carte pleine de souhaits et d’espoirs aux fillettes. Cette tradition de la Sainte-Catherine perdure encore dans certaines régions, notamment autour de Vesoul, ainsi que grâce à certaines corporations, comme les maisons de couture et les modistes. 

Célébrons un 25 novembre féministe, vive les jeunes femmes célibataires !

Cette tradition, un peu désuète, a longtemps souligné qu’une femme se devait d’être mariée. Heureusement aujourd’hui, un vent plus féministe remet à l’honneur cette date qui devient une revendication à la différence. Catherinette, oui, mais de manière choisie et assumée…

Prochaines dates à retenir :


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saint Valentin : une date du calendrier soulignée en rouge passion

Fête Saint-Nicolas : tradition encore vivace du calendrier

Saintes Glaces : date symbole pour la fin du gel des cultivateurs

Saints innocents : calendrier chrétien des fêtes de Noël

Jeanne d’Arc : Sainte chrétienne et mère de la nation française

Célébrer la fête de Saint Michel le 29 septembre : ange gardien

Saint Pierre, proche du Christ et gardien des portes du Paradis

Sainte Marie, mère du Christ dans le calendrier liturgique

Feux de la Saint-Jean pour fêter le retour des beaux jours

Saint-Louis fêté par notre calendrier : roi français, juste et pieux

Petit tour des principaux saints fêtés par nos voisins d’Europe