Sainte ou Vierge Marie : sa place dans le calendrier

La Vierge Marie, pour les catholiques, n’est pas une simple sainte, même célèbre, du calendrier liturgique. Elle est l’objet, en tant que mère du Christ, d’un culte d’hyperdulie, un culte qui place Sainte Marie au-dessus des autres saints et anges à honorer. Pour cela, elle est célébrée lors de nombreuses fêtes pendant l’année.

Sainte Marie

Lorsque la Sainte Vierge Marie devint mère de Jésus-Christ

Comme pour Jésus, il existe peu de traces historiques avérées de la vie de Marie. Ce que l’on sait d’elle est ce que rapportent les Évangiles et diverses traditions apocryphes. Des Évangiles, on retiendra surtout le récit de l’Annonciation et de la Nativité puisqu’elle est celle choisie par Dieu pour accueillir et élever son fils, avec son mari Joseph. Annoncée par l’Ange Gabriel, cette conception miraculeuse trouve son accomplissement à Noël, avec l’arrivée sur terre du « fils de Dieu » à Bethléem. Sur ses relations avec son fils, les Évangiles sont peu diserts, Jésus semblant atténuer la force de leurs liens au profit de ceux qui lient les croyants à son Père spirituel. Elle apparaît néanmoins comme témoin privilégié de sa mission spirituelle, des Noces de Cana à la Passion qui révèlera le Christ.

L’Assomption : célébrer l’élévation de Sainte Marie au ciel

Les différents épisodes marquants de sa vie, sa nativité et son Immaculée Conception, l’Annonciation de la naissance de Jésus, sa mort et son Assomption, rythment l’année liturgique. Mère du Christ, et symboliquement mère de tout croyant, elle est vénérée et priée pour intercéder auprès de son fils. Mais les catholiques, contrairement aux protestants, honorent principalement Marie à l’Assomption, le 15 août. Il s’agit de l’élévation miraculeuse de son corps au ciel. Cette fête aurait été instaurée au VIe siècle par l’empereur byzantin Maurice. À cette occasion, de nombreuses villes organisent pèlerinages, messes, prières ou processions, où une statue de la Vierge est honorée, portée sur les épaules de croyants ou transportée par bateau dans certaines villes portuaires. Patronne de nombreux pays, comme la France ou l’Allemagne, de nombreuses villes, citons quelques exemples célèbres comme la fête de l’Assomption de Notre-Dame de Paris ou le pèlerinage de Lourdes.

Honorer Sainte Marie, un calendrier liturgique problématique pour les protestants

La figure de Marie représente l’un des points majeurs de divergence entre catholiques et protestants. Si le protestantisme loue l’humilité de Marie et son accueil de la grâce, il lui refuse ce culte d’hyperdulie, si cher aux catholiques. Les protestants refusent notamment de reconnaître l’Immaculée Conception de Marie et son assomption.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Saint Valentin : une date du calendrier soulignée en rouge passion

Fête de Sainte-Catherine : la plus féminine des fêtes du calendrier

Saintes Glaces : date symbole pour la fin du gel des cultivateurs

Fête Saint-Nicolas : tradition encore vivace du calendrier

Saints innoncents : calendrier chrétien des fêtes de Noël

Jeanne d’Arc : Sainte chrétienne et mère de la nation française

Célébrer la fête de Saint Michel le 29 septembre : ange gardien

Saint Pierre, proche du Christ et gardien des portes du Paradis

Sainte Marie, mère du Christ dans le calendrier liturgique

Feux de la Saint-Jean pour fêter le retour des beaux jours

Saint-Louis fêté par notre calendrier : roi français, juste et pieux

Petit tour des principaux saints fêtés par nos voisins d’Europe