Porter le nom de son mari en nom d’usage : un choix

Après avoir dit « oui », l’épouse peut choisir de porter le nom de son mari. Ce dernier est alors qualifié de « nom d’usage ». Il faut savoir que selon la loi, il s’agit d’un choix, ce nom étant facultatif. Si l’épouse le souhaite, elle peut ainsi le faire ajouter auprès des administrations et sur ses documents d’identité suite au mariage.

Les différents types de noms

L’état civil français reconnaît deux types de noms :

Le nom d’épouse pendant et après le mariage

Nom épouse mariage

Durant le mariage, chacun des époux peut choisir d’utiliser le nom de son conjoint en nom d’usage. Traditionnellement, c’est l’épouse qui porte celui de son mari. Suite à son mariage, l’épouse peut ainsi, au choix, garder son nom de famille, mais aussi utiliser en nom d’usage celui de son mari uniquement, ou y adjoindre le sien sous forme de nom composé.

Deux cas de figure se présentent à l’issue du mariage. S’il s’agit d’un décès, la veuve peut continuer à porter son nom d’usage, qu’il s’agisse de celui de son mari ou des deux accolés. 
Dans le cas d’un divorce, une femme peut souhaiter conserver son nom d’usage, pour des raisons professionnelles ou familiales par exemple. Il lui faut alors, soit l’autorisation de son ex-mari, soit la décision d’un juge auprès duquel elle aura fait valoir ses arguments.

Obligation des administrations de respecter le choix de porter le nom d’usage

L’utilisation du nom d’usage n’est pas automatique, mais les administrations sont tenues de l’indiquer si l’épouse en fait la demande. Par ailleurs, il peut être adjoint officiellement sur ses documents d’identité.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Comment et pourquoi choisir des témoins pour votre mariage ?

L’acte de mariage: La publication des bans

Souscrire un contrat de mariage conseillé et rédigé par le notaire

Le congé de mariage : un droit des futurs époux à faire valoir