Une fonction de conseiller et de signataire de votre union

En France, le mariage civil impose de choisir des témoins. Leur fonction sur le plan administratif est celle de signataires, mais dans les faits ils occupent un rôle majeur pour la préparation de l’union. Ils vous aident à prendre les bonnes décisions et vous conseillent, ils sont des épaules sur lesquelles vous vous appuyez dans votre cheminement et votre engagement.

Témoins de mariage

La réglementation officielle pour choisir ses témoins de mariage

Qu’il soit célébré religieusement ou non, votre mariage n’est officiel que s’il a été prononcé par un maire de la République Française. Pour ce faire, vous devez choisir un maximum de deux témoins, par conjoint, qui signeront le contrat de mariage. Ils doivent être âgés de plus de dix-huit ans et jouir de leurs droits civiques. En fonction de votre religion, vous pourrez convenir, avec l’officiant, d’autres témoins pour la cérémonie religieuse. À titre d’exemple, l’Église Catholique admet des témoins mineurs ; le mariage juif comme l’union musulmane n’admettent quant à eux que des hommes pour témoins.

Dois-je choisir pour témoins des membres de mon entourage ?

Compte tenu du rôle important des témoins dans vos préparatifs, il faut opter pour des personnes de confiance, que vous appréciez particulièrement pour leur bienveillance. Il s’agira souvent d’amis ou de membres de la famille. Suivez avant tout votre intuition et votre cœur, sans vous laisser influencer par les conseils ou les intérêts des uns et des autres. Optez pour des personnes desquelles vous vous sentez proche et proposez aux autres postulants d’être garçon ou demoiselle d’honneur, ce qui donnera satisfaction à tout le monde.

Une fonction durant les préparatifs de l’union

Outre leur fonction officielle, vos témoins s’engagent dès les préparatifs : ils organisent les enterrements de vie de célibataire, ainsi que les jeux et autres animations à l’occasion de la réception. Il faut donc leur communiquer votre liste d’invités, et accepter de leur part quelques petites cachotteries !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Souscrire un contrat de mariage conseillé et rédigé par le notaire

Nom d'épouse : conditions d’utilisation suite à un mariage

L’acte de mariage: La publication des bans

Le congé de mariage : un droit des futurs époux à faire valoir