Des coutumes riches en couleurs pour une union avant tout spirituelle

Chez les bouddhistes, le mariage est un état conjugal : l’union étant spirituelle, elle est un fait et non un sacrement. Pourtant, bien des pratiquants souhaitent officialiser leur amour, notamment auprès de la famille. Pour ce faire, la tradition n’impose pas de rites impératifs, mais on retrouve certaines pratiques et coutumes souvent respectées.

mariage bouddhisteQuelles traditions pour préparer un mariage bouddhiste ?

« Lobsang et moi nous sommes rencontrés au temple », confie Raphaëlle, aujourd’hui mère de trois enfants. « Lorsque je suis tombée enceinte pour la première fois, nous avons souhaité obtenir la bénédiction d’un moine, avant tout pour donner un cadre à notre famille. » La fête a été l’occasion pour les deux tourtereaux de réunir leurs parents, qui ne s’étaient jamais rencontrés : « nous avons fait les choses simplement, mais ce fut très convivial. » Les deux époux ont respecté la tradition, avant tout pour la famille de Lobsang, originaire du Tibet. « La nuit de noces, nous avons dormi dans des draps rouges, car cette couleur symbolise la fécondité. » De même, ils ont procédé au « jeu de la fertilité », qui consiste à se peigner quatre fois les cheveux à la veille du mariage : « il s’agit d’un rite destiné à préserver l’harmonie et la prospérité du couple » explique Raphaëlle.

Le jour J : une cérémonie qui respecte la tradition

Là encore, la couleur rouge est omniprésente : la mariée, vêtue d’une robe pourpre, est portée jusqu’au temple par le fiancé et les garçons d’honneur. « Normalement, il ne faut pas poser les pieds par terre, mais dans notre cas ce fut compliqué, car le temple n’est pas à côté de la maison ! Je dois dire que l’on n’a pas vraiment respecté ce rite… » reconnaît Raphaëlle en souriant. « En sortant de voiture, en revanche, mon mari m’a portée jusqu’au temple tout en tenant un parapluie rouge, comme le veut la coutume. » Après la bénédiction au temple, les mariés ont organisé un banquet auquel se sont joints leurs amis : « le mariage bouddhiste est relativement informel, mais il permet malgré tout de réunir ceux que l’on aime autour de son couple. »

Recevoir des cadeaux selon la coutume

La coutume veut que les invités remettent leurs cadeaux et dons dans des enveloppes rouges, juste avant la bénédiction, pendant que l’on boit le thé au domicile de la mariée : « ce n’est pas impératif, mais nous avons informé nos amis de cette tradition, et comme la plupart d’entre eux sont plutôt de culture française, ils ont tenu à la respecter. C’est vrai que le rouge n’est pas omniprésent dans les autres traditions de mariage ! »

Source photo : pinterest/myculturalweddingchicks

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Quelles sont les coutumes d’un mariage bouddhiste ?

Mariage juif dans la tradition : coutumes et folklore

Chez les musulmans, le mariage s’accompagne de coutumes très festives

Mariage chrétien traditionnel : un enrichissement culturel