Comment ne garder que la joie dans cette union des différences lourde de particularités ?

Ecart d’âge, présence d’enfants d’un précédent mariage, même sexe… l’union des différences présente par définition certaines particularités : elle n’est pas forcément celle d’un homme et d’une femme de même confession ou dont c’est la première cérémonie. Les difficultés doivent-elles amener les conjoints à renoncer au bonheur ? Comment ce mariage mixte peut-il être source de joie, envers et contre tout ?

couple mixte

Le mariage mixte, l’amour et le bonheur plus forts que le reste

Stigmatisés par leur communauté, rejetés par leur famille ou tout simplement incompris, nombreux sont les mariés à devoir imposer et clamer fort leurs différences. Le récent débat sur le mariage gay ou l’intolérance face aux autres confessions en sont des exemples criants… Néanmoins, les conventions se relâchent, les esprits s’ouvrent. Chaque petit pas vers l’acceptation et le choix sont autant de victoires pour les couples mixtes. Qu’importent leurs différences, mêmes fondamentales, n’oublions pas que le mariage est avant tout l’union de deux personnes qui s’aiment !

Plusieurs cas de mariages mixtes

Le mariage mixte peut prendre diverses formes même si, dans la culture chrétienne, il représente littéralement le mariage d’un chrétien avec un partenaire d’une autre confession. Différence de culte donc, encore d’actualité malgré la perte de vitesse de la religion dans de nombreux pays ; mais aussi différence de nationalité, d’autant plus présente que les frontières sont ouvertes. Peu importent les divergences affichées et les résistances rencontrées, l’union malgré les différences est une des plus belles forme d’amour qui existe.

Mon futur conjoint est étranger, quid de notre mariage ?

Le mariage en France d’un citoyen français avec un ressortissant étranger est autorisé. Si le futur époux doit satisfaire aux mêmes critères de célibat et de consentement, il doit en revanche présenter certains documents administratifs spécifiques. Si le conjoint est en situation régulière, le mariage le fait bénéficier d’une carte de séjour, puis d’une carte de résident et enfin de la possibilité d’obtenir la nationalité française, le tout au bout de durées variées.

Le mariage interreligieux, oui à l’amour malgré la différence

Malgré la crainte d’un affaiblissement de la foi et de la perte de la doctrine chez les enfants, le mariage interreligieux est de plus en plus fréquent et licite dans la plupart des religions. Au cas par cas, il possède cependant des niveaux de tolérance particuliers.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Votre mariage avec un écart d’âge : quelles particularités ?

Mariage avec enfants : votre mariage en famille

Un mariage enceinte : quand l’enfant est sur le point de paraître

Réussir son mariage pour un couple homosexuel, les conseils essentiels

Second mariage : toutes les particularités à connaitre