L’union dans la foi : les informations à connaître

Quelle que soit la cérémonie religieuse que vous choisirez, voici quelques notions à appréhender.

Pour les quatre grandes religions monothéistes, les mariages religieux sacralisent, l'union d'un homme et d'une femme devant Dieu, selon des rites et symboles bien précis; différents selon les pays et les traditions.

A chaque religion correspond plusieurs types de mariage religieux à travers le monde.

En revanche, on parlera de mariage interreligieux ou mixte, lorsqu'il s'agit d'un mariage civil ou religieux entre deux futurs époux de confessions différentes.

Pré-requis au mariage religieux

Mariage religieux

En France, que vous soyez chrétien, juif, musulman ou hindou, le mariage religieux n'a aucune valeur légale, il doit être consécutif au mariage civil : acte par lequel l'officier d'Etat civil, généralement le maire, reconnaît la validité de l'union et l'officialise.

Sachez aussi que pour les pays de tradition judéo-chrétienne (comme la France), vous devez remplir certaines conditions avant de vous marier et notamment : être hétérosexuel et ne pas avoir contracté un précédent mariage. L’église n’autorise pas le mariage d’un divorcé mais accepte celui d’un veuf ou veuve, celui d’un conjoint d’une confession différente. Par ailleurs, certains pays africains et arabes autorisent la polygamie, cependant celle-ci étant interdite en France, ce type d'union ne pourra pas être reconnu.

Et pour que la préparation à votre mariage soit une réussite, voici un petit tour d'horizon du mariage dans le monde chrétien, juif, musulman et oriental.

Le mariage dans la religion chrétienne  

Pour les chrétiens : « s'unir religieusement revient à s'aimer, dans la foi » c'est à dire à s'aimer dans la liberté, la fidélité, la durée et la fécondité : les quatre piliers fondamentaux et communs au mariage chrétien dans les trois confessions de la chrétienté : catholicisme, protestantisme, orthodoxie.

Le mariage dans la religion juive

Pour les juifs, le mariage doit respecter autant les traditions et les rites que la vie des futurs époux. Si l'un des époux n'est pas juif il faudra qu'il se convertisse. C'est aussi un acte de sanctification par lequel l'homme et la femme acceptent de vivre ensemble dans l'amour et le respect mutuel.

Basé sur la présence de Dieu, le mariage est l'un des moment les plus importants dans la vie d'un couple qui permet la création d'un foyer, dans le bonheur et la fidélité. Les futurs mariés doivent donc chercher à en respecter les aspects religieux et spirituels.

La cérémonie est célébrée par un Rabbin et se déroule en plusieurs étapes séparées et animées par la lecture de la Ketouba et la récitation des sept bénédictions, l'évocation du souvenir d'Israël et l'isolement du couple.

L'étape la plus symbolique est celle dite de « la consécration » : moment de l'union des futurs époux sous la Houppa, où le marié remet à son épouse un anneau d'or pur en disant : «  je te consacre à moi par cet anneau au nom de la loi de moïse et d'Israël ».

Découvrez tous les détails pour organiser une belle cérémonie de mariage juif.

Le mariage dans la religion musulmane

A la différence des religions chrétienne et juive, le mariage musulman n'est pas un sacrement. C'est uniquement un contrat verbal ou écrit passé entre un homme et une femme, devant Dieu et deux témoins. Le mariage religieux musulman ne dure en réalité que quelques instants alors que les festivités peuvent durer plusieurs jours.

Découvrez les rituels et symboliques pour célébrer votre mariage selon les préceptes du coran et en toute sérénité.

Comme dans toutes les cérémonies de mariage religieux, vous devrez prévoir une somme d'argent pour les besoins du culte qui sera versée aux prêtres, rabbin ou imam.

Les autres mariages de tradition orientale

Outre le mariage musulman, on recouvre sous le terme de mariage oriental, le mariage hindou ainsi que le mariage bouddhiste.

Dans la tradition hindou, le mariage constitue également une cérémonie religieuse majeure dans la vie d'un homme et d'une femme mais également dans l'alliance de leurs familles respectives.

Contrairement aux conceptions judéo-chrétienne et musulmane, le mariage dans la tradition bouddhiste n'est ni un sacrement ni un contrat légal mais seulement une relation entre deux être reconnue par les proches.

Riches en traditions, découvrez les rituels pour une préparation de mariage bouddhiste dans les règles de l'art.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Le mariage civil : les réponses à vos questions

Le PACS: ou l’autre manière de s’unir civilement