L’invocation des Patrons protecteurs pour soigner la maladie

Depuis des millénaires, les hommes font appel aux guérisseurs pour contrer la maladie. Les saints guérisseurs de l’histoire du calendrier d’hier et d’aujourd’hui sont sollicités par invocation pour contrer les maux : qui sont-ils ?

Sainte Apolline

Dans l’histoire : les guérisseurs au service des malades de tout temps

Parce que la médecine n’a pas toujours été aussi accessible qu’elle l’est aujourd’hui pour la plupart des malades, les guérisseurs tenaient un rôle important : ils servaient de lien entre le malade et le saint invoqué pour le soulager. On louait un protecteur en rapport avec le mal concerné, discipline qui se pratiquait déjà chez les Gaulois et qui existe toujours de nos jours. Un mal de dents : on invoque Sainte Apolline. Des brûlures ou un zona : Saint Antoine-le-Grand et Saint Laurent sont loués. La liste des saints guérisseurs est si longue qu’il est difficile de tous les citer ; de plus ils peuvent changer en fonction des régions.

Les Saints érigés en guérisseurs de maladies liées à leur existence

Certains saints possèdent des noms clairement liés aux maladies qu’ils sont sensés calmer : c’est le cas de Notre-Dame de la Jaunisse contre les maladies du foie, de Saint Loup le courageux contre la peur des animaux sauvages, ou encore de Saint Clair, pour voir clair. Pour d’autres, le lien avec la maladie s’est construit sur leur histoire ou leur mort. C’est le cas de Saint Erasme, martyrisé en 303 : on enroula ses entrailles autour d’un treuil. Il est devenu le saint protecteur contre les troubles de l’intestin. Saint Jean Népomucène aurait été retrouvé dans son tombeau, la langue parfaitement conservée : il est ainsi devenu le Saint invoqué pour les problèmes de bouche. Saint Denis a été décapité : on le loue contre les maux de tête.

Des protecteurs soigneurs, mais pas seulement

Les saints sont ancrés dans notre culture : présents dans notre calendrier, ils renvoient aux guérisons, mais aussi aux Saints Patrons des professions et peuvent parfois être communs. Saint Pancrace par exemple est le Saint Patron des enfants et le protecteur des animaux domestiques. Il est aussi à la fois le patron des gens honnêtes dans l’hexagone, des bandits en Corse et des chevaliers en Allemagne. Enfin, il est invoqué pour guérir les rhumatismes, les maux musculaires et les engelures : un saint aux multiples facettes !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Calendrier des Saints Patrons protecteurs dans l’histoire de France

Lorsque le calendrier marque les époques : entre anecdotes et calculs

Monuments majeurs édifiés pour mesurer le temps

Instruments et techniques pour mesurer le temps dans le passé