La prise du sein par le nouveau-né

Dès la naissance du nouveau-né et les premiers moments avec bébé, la maman produit des hormones servant à la production de lait maternel pour l'allaitement. Au départ les seins ne secrètent pas le lait maternel tel qu'on le connait mais un liquide appelé le colostrum. Cette première substance est une denrée très riche pour bébé. Le colostrum est un concentré de minéraux et de vitamines, mais également d'anticorps protégeant le nourrisson des infections de la vie extra-utérine.

Allaiter le nourrisson

allaitement bébéLe meilleur moment pour favoriser la prise de sein par le nouveau-né et son allaitement correspond aux premiers moments d'éveil du bébé, c'est-à-dire pendant les premières 120 minutes qui suivent la naissance. S'il n'est pas encore présent, n'attendez pas la présentation de bébé à Papa ou encore la présentation de bébé à son aîné pour donner le sein à votre enfant. De nombreux nourrissons prendront le sein instinctivement, d'autres poseront seulement leurs lèvres ou lècheront le mamelon, un contact qui a pour résultat de stimuler la production de lait maternel, même si l'enfant ne tète pas encore réellement.

Certains bébés, suite aux efforts de la naissance, ne réussiront à ingurgiter le lait maternel que bien plus tard. C'est aussi le cas parfois des bébés nés un peu avant terme, encore un peu petits pour trouver les ressources nécessaires à la prise du sein. Dans ce cas, il est essentiel de maintenir le contact peau à peau entre la mère et son enfant, pour favoriser les tentatives d'allaitement ultérieures.

Quantité de colostrum

Il est fréquent que les jeunes mamans s'inquiètent de la faible quantité de colostrum qu'elles produisent, celle-ci leur semblant trop insuffisante pour nourrir le nouveau-né. Cette situation n'a en réalité rien d'inquiétant, par ailleurs à la naissance la taille de l'estomac du nourrisson correspond à peu près à celle d'un pois-chiche. Pendant les toutes premières tétées, votre enfant ingurgite à peine quelques millilitres de colostrum. Par ailleurs, la quantité de lait maternel que vous produirez augmentera au fur et à mesure des tétées et des besoins nutritionnels du nourrisson.

C'est durant la première semaine que le colostrum laissera la place au lait maternel. C'est alors que l'on parle de montée de lait. Si la tétée de bébé favorise la production de lait par la mère, celle-ci aura lieue même si votre enfant ne prend pas encore le sein. Après la montée de lait, les seins doivent cependant être régulièrement stimulés pour que la maman continue de produire le lait maternel, mais attention toutefois à la stimulation artificielle.

La montée de lait, le nourrisson et la fausse bonne idée du tire-lait ?

Pour certaines mamans, la montée de lait peut être douloureuse les premières 48h, en particulier si bébé ne tète pas et que les seins deviennent engorgés.

Pour désengorger les seins durs et douloureux, la meilleure solution est d'allaiter régulièrement son enfant ; ce qui n'est pas évident si le nourrisson ne parvient pas encore à prendre le sein correctement. Dans ce cas de figure, il est souvent conseillé à la nouvelle maman d'utiliser le tire-lait mais celui-ci n'est pas toujours la meilleure solution.

Pour mieux le comprendre, il faut bien garder à l'esprit que la production naturelle de lait maternel est proportionnelle à l'intensité et aux fréquences des tétées du nourrisson. Autrement dit, la fabrique de lait maternel adapte naturellement sa quantité de production aux besoins du nouveau-né (eux-mêmes caractérisés par la fréquence et l'intensité de succion).

En particulier si votre bébé est encore petit ou n'a pas suffisamment de force, la différence entre sa propre force de succion et celle du tire-lait est parfois trop importante ; ce qui peut provoquer une surproduction de lait maternel, les seins de la maman étant stimulés artificiellement. Abondance de lait d'un côté, rareté des succions du nouveau-né d'un autre côté, cette situation peut favoriser de nouveau l'engorgement des seins, et alors on peut rentrer dans un cercle vicieux poussant la maman à utiliser une nouvelle fois le tire-lait et ainsi de suite.

Conseils si vous vous aidez du tire-lait

Le tire-lait n'est évidemment pas le mal absolu et c'est d'ailleurs la solution pour pouvoir nourrir votre enfant avec votre lait maternel même s'il ne prend pas encore le sein. Cependant le tire-lait peut aussi parasiter cette symbiose entre le nourrisson et sa mère créée lors de l'allaitement, pour l'éviter vous pouvez prendre des précautions lorsque vous utilisez un tire-lait.

Notre conseil est d'abord d'éviter le tire-lait lorsqu'il n'est pas indispensable. En revanche, si vous vous sentez contrainte de l'utiliser, faites-le seulement quelques minutes de manière à ce que la stimulation du tire-lait ne soit pas démesurée par rapport aux succions de votre bébé.

Par ailleurs si vous utilisez le tire-lait aussi pour vous soulager et désengorger des seins devenus trop douloureux, un autre moyen de vous les désengorger est de le faire à la main. Bien que la manœuvre soit douloureuse lors de la montée de lait elle est peut être préférable à l'utilisation du tire-lait qui peut emballer la mécanique naturelle de production du lait maternel. Votre conjoint peut être la personne idéale pour désengorger vos seins à la main.

Conseils pour favoriser l'allaitement

Inutile de vous inquiéter car votre voisine de chambre à la maternité et qui a accouché le même jour allaite en continu. Chaque nourrisson a une réalité et un timing qui lui est propre, vous devez tout simplement accepter cet état de fait et ne pas stresser car l'état d'anxiété ne favorisera pas l'allaitement, bien au contraire.

Même chose si vous recevez des visiteurs à la maternité, n'hésitez pas à leur demander de s'éclipser quelques minutes si vous souhaitez faire une tentative d'allaitement. Vous éviterez ainsi les conseils malvenus ou les sorties irritantes de votre mère, ou encore de votre belle mère.

Par ailleurs rappelez vous que les nourrissons ont une empathie étonnante, si vous êtes stressée par la curiosité de vos visiteurs durant les tentatives d'allaitement, votre bébé est parfaitement en mesure de le ressentir alors autant vous affranchir de cette anxiété en donnant le sein durant leur absence. Bien évidemment si vos visiteurs (que vous ne connaissez pas beaucoup) sont présents à un moment qui vous semble propice à l'allaitement, ne remettez pas la tétée à plus tard et demandez leur gentiment de quitter la chambre pendant 20 minutes, ce n'est pas grave si la visite doit être reportée ou écourtée. Pour favoriser l'allaitement, aussi bien la maman que le nourrisson a besoin de calme et de tranquillité.

Une autre vertu de la mère pour favoriser la prise de sein, est la patience, gardez bébé en peau à peau même s'il se contente de toucher votre mamelon sans réellement le prendre dans la bouche, plus il passera de temps contre sa mère et plus cela aidera à son allaitement.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Présentation de bébé au papa

Présentation de bébé à l'aîné

Peau à peau avec maman ou papa : 1ers moments avec bébé