Informations généralistes sur la perte des eaux

Vers la fin de la grossesse, la perte des eaux au même titre que les contractions sont généralement le signe d'un accouchement imminent. Alors que les contractions sont plutôt faciles à reconnaître, la perte des eaux peut parfois être plus discrète, en effet il n'y a pas de signe avant-coureur !

perdre les eauxQu'est ce que la perte des eaux ?

Ce que l’on appelle la poche des eaux, c’est en fait les membranes qui protègent votre bébé des infections durant la grossesse. Il s’agit d’un cocon stérile avec du liquide amniotique à l’intérieur et dont l’ouverture est le col de l’utérus.

Au fur et à mesure que les contractions augmentent, votre col de l’utérus s’ouvre et les membranes de la poche des eaux se fragilisent, se fissurent ou rompent. Le liquide amniotique coule donc, c’est ce que l’on appelle la rupture de la poche des eaux. La perte des eaux peut se caractériser aussi bien par un petit filet d’eau que par un gros flot de liquide.

Parfois, certaines femmes ne se rendent même pas compte qu’elles viennent de perdre les eaux (souvent l'équivalent d'un grand verre d'eau mais il peut s'agir de quelques gouttes). Elles pensent souvent à tort qu’il s’agit d’une simple fuite urinaire (c’est fréquent en fin de grossesse). Pour différencier les deux, dites-vous que le liquide amniotique n’a pas de couleur ni d’odeur tout comme l’eau. Il ne faut pas non plus confondre la rupture de la poche des eaux avec la perte du bouchon muqueux, une glaire brune voire rouge ou avec des pertes vaginales, plus blanches (signe que les contractions vont arriver).

J'ai perdu les eaux : Que dois-je faire ?

Si vous avez perdu les eaux, c'est le moment de vous rendre à la maternité, même si vous n'êtes pas en période de dépassement du terme. En effet, la rupture de la poche des eaux est un signe annonciateur de l'accouchement même si 10% des femmes à terme perdent les eaux même sans que l'accouchement ait commencé.

Pourquoi se rendre à la maternité dès la rupture de la poche des eaux ?

La principale raison de se rendre à la maternité dès la perte des eaux est que votre bébé ne se trouve plus dans le milieu stérile qui l'a protégé tout au long de la grossesse.

Il est donc impératif de se rendre à la maternité afin que la sage-femme puisse confirmer ou non la rupture de la poche des eaux. Cette dernière effectuera un prélèvement vaginal pour vérifier l'éventuelle présence de bactéries et prendre les dispositions nécessaires dans le cas (très rare) d'infection bacterienne materno-foetale.

Le travail se déclenche généralement dans les 24 heures qui suivent la rupture de la poche d'eaux. Au-delà, si le travail ne démarre pas et pour éviter tout risque d’infection, le personnel médical peut décider d’un déclenchement artificiel (amniotomie). Il arrive que la poche des eaux commence même à se reformer, la sage-femme peut alors la percer elle-même. Vous sentirez alors un liquide chaud s’écouler. De ce fait, les contractions vont s’intensifier et c’est la dernière étape de votre grossesse avant de prendre votre bébé dans les bras.
 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

L'arrivée des contractions : accouchement

Comment faire en cas de dépassement du terme ?

Perte du bouchon muqueux