Informations sur l'accouchement aquatique

Vous souhaitez accoucher différement, l'accouchement aquatique bien que de plus en plus répandu demeure une naissance atypique, voici tout ce que vous devez savoir si vous envisagez donner naissance à votre bébé sous l'eau.

Accoucher en milieu aquatique

accouchement eauL'accouchement dans l'eau se déroule dans un baignoire spécifique, le plus souvent transparente et dans une eau à 37°C. La température est constante grâce à un système de régulation thermique. Cette méthode d'accouchement quand bien même présente beaucoup d'avantages, nécessite la prise de certaines précautions lors de son accomplissement.

Encore peu courant dans les maternités, l'accouchement dans l'eau a pourtant fait l'objet de plusieurs recherches indiquant les bénéfices et les risques de cette méthode. L'accouchement aquatique est entre autres un accouchement qui est moins générateur de stress pour la future maman comparé à un accouchement classique.

En effet, l'eau apaise la douleur des contractions et réduit souvent de manière significative la durée du travail. Elle ramollit également les tissus et aide à préserver le périnée. L'accouchement dans l'eau entraîne une baisse nette du taux d’épisiotomie.

Les femmes sont sur un autre plan beaucoup plus libre de leurs mouvements. elle peuvent de ce fait bouger, se tourner, chercher la position la plus confortable : ceci permet à la future maman d'adopter la position qui lui convient le mieux. Il est désormais entendu par tous que la position allongée, les pieds dans les étriers est la moins physiologique, même si elle demeure la plus communément adoptée lors des accouchements (puisque la plus rassurante en cas de souffrance du nourrisson)

Selon des études, plus de 90% des femmes ayant accouché dans l'eau souhaitent renouveler l’expérience dans le cas d'une nouvelle grossesse.

Quels sont les risques et précautions ?

Comme pour tout accouchement, le risque de complication existe dans l'accouchement dans l'eau. Dans ce cas, certaines précautions doivent être prise afin d'assurer une sécurité optimale de la mère et l'enfant. Il faut noter que cette attention particulière concerne principalement l'environnement (baignoire spécifique) et le personnel médical encadrant qui devra être familier de ce type de naissance.

Quant à la future maman, elle devra être bien préparée et détendue, le recourt à la péridurale étant impossible dans la baignoire. Il est néanmoins important de soulever qu'en cas de problème (souffrance fœtale, fatigue maternelle, souhait d'une péridurale) et à tout moment, il est possible de sortir de la baignoire et de s'installer sur une table d’accouchement classique.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Accoucher autrement : Sous hypnose : les avantages

Accoucher différemment à la maison : ce qu'il faut savoir