Le Papa aux cours de préparation à l'accouchement : est-ce obligatoire ?

Pendant la grossesse le rôle du papa ne s'arrête pas aux questions logistiques, ou à sa présence lors des grands rendez-vous que sont les échographies. Les papas jouent un rôle important en accompagnant les futures mamans dans d'autres étapes de leur grossesse. Les cours de préparation à l'accouchement font partie de ces événements auxquels les papas devraient absolument participer.

préparation papa naissanceLe rôle central du père

Les cours de préparation à l'accouchement sont l'occasion idéale pour donner aux Papas un rôle plus central dans la grossesse et durant la naissance de leur enfant. Une manière de plus les impliquer dans leur futur père.

Les papas impliqués dans la préparation de la naissance sont d'une aide précieuse pour la maman le jour J. Ces séances de préparation sont aussi idéales pour favoriser l'entente du couple via une nouvelle complicité entre les futurs parents.

Ces cours sont aussi l'occasion parfaite pour réintégrer dans la grossesse des papas se sentant exclus de l'événement.

Durant les cours de préparation à la naissance, Il arrive que le futur père s'y sente mal à l'aise avec l'impression de ne pas du tout être à sa place. Pourtant de l'avis de toutes les femmes, leur présence est importante. Ces cours ont pour objectif de préparer au grand jour, et les femmes se sentent plus à l'aise à l'idée que leur compagnon aura retenu les postures et gestes à adopter pour faciliter le travail.

Ces moments sont également importants car des exercices peuvent être reproduits à la maison pour soulager de certaines douleurs dorsales, et ils nécessitent parfois d'être deux pour être correctement réalisés. La sage femme qui dispense ces cours devrait même demander aux hommes de faire certains exercices pour comprendre leur importance. C'est toujours un moment particulièrement cocasse de voir ces messieurs avec le ballon.

Présence du Papa à l'accouchement : une nécessité ?

Les mentalités ont considérablement évolué sur le sujet en quelques décennies. Sauf cas de force majeure et vitale, la présence du père est fortement recommandée durant l'accouchement. La décision doit se prendre à deux : même s'il promet de s'évanouir, le futur père à un rôle à jouer et vivre intensément ce grand moment, ce passage initiatique en quelque sorte. Toutefois, certains pères voulant préserver l'intimité de leur épouse ou garder une belle image, ne voulant pas vivre les souffrances de leur épouse ne souhaitent pas y assister. Si cela est bien compris par la maman, tout va bien. Le père sera un tout aussi bon père que ceux qui y ont assité.

Encore une fois, il peut sembler ne jamais savoir quoi faire mais il sera là pour encourager la mère, la rassurer, et parfois éponger une partie de ses mots fleuris. Il pourra lui proposer à boire, lui faire oublier temporairement le travail (...) : toutefois cela aussi représente peut-être un rôle qu'il ne veut pas tenir. Même si les premiers moments dans l’accueil de bébé doivent être partagés entre parents, mêmes s'ils sont inoubliables et inaltérables : ces instants pourront être rattrapés s'ils ont été "manqués" dans les minutes qui suivent.

En tout cas, nul doit obliger un père à assister à l'accouchement, ni aucun père doit se forcer à vivre ce moment, magique certes, mais rarement idyllique comme bien souvent nous avons tendance à le présenter dans nos sociétés occidentales.

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

L'haptonomie et la méthode Bonapace : méthodes pour impliquer le papa

Sophrologie ou fascia-thérapie pour se préparer à accoucher

Chant prénatal pour rester zen : ça vous chante ?

Gymnastique sensorielle périnatale pour préparer l'accouchement