La péridurale pour accoucher sans douleur : une garantie ?

"Tu enfanteras dans la douleur." Ces quelques mots tirés de la bible laissent entendre que quel que soit le type d'accouchement, pour passer du statut de femme à celui de mère, une souffrance est nécessaire.

femme en fin de grossesseAccoucher sans souffrir

Cependant, ce qui pour l'époque était un phénomène somme toute normal ne l'est plus aujourd'hui. Avec les progrès de la médecine et de l’obstétrique, des méthodes d'accouchement sans douleur (telle que la méthode de l'accouchement sous péridurale) ou limitant fortement celle-ci sont proposées aux femmes qui vont mettre un enfant au monde.

Si une grande majorité d'entre elles opte pour ces techniques, il en est qui n'y sont pas favorables, pour diverses raisons. Découvrons ici les avantages et les inconvénients de la péridurale.

Avantages de la péridurale

Pas compliqué en réalité de comprendre les avantages que représentent la péridurale ou les rachianesthésies. Le principal bénéfice de l'accouchement sous péridurale est évidemment de donner naissance à son enfant sans douleur. La peur d'avoir mal est un énorme facteur de stress et d'angoisse durant les derniers jours de la grossesse, or il est évident que la sérénité de la future maman est un facteur favorisant un accouchement facile.

Par ailleurs, comme il n'y a pas deux naissances qui se déroulent dans des conditions similaires ; même une femme ayant déjà vécu l'expérience de l'accouchement peut se tranquilliser rien qu'à l'idée qu'elle va recevoir sa péridurale.

Au delà de cette peur tout à fait compréhensible se cache parfois la peur de ne pas savoir faire face ou de ne pas être à la hauteur. Bien dosée, une péridurale permet de ressentir des sensations, mais atténuées, de sorte que la future maman malgré l'anesthésie puissent resentir pleinement les instants de l'accouchement.

Inconvénients de la péridurale

L'acccouchement, malgré la douleur, est un moment magique pour toutes les femmes qui mettent au monde un enfant, or on ne peut nier que l'anesthésie péridurale vient fortement limiter ces sensations du travail à la délivrance.

En effet de nombreuses femmes ayant accouché sous anesthésie péridurale ont l'impression de ne pas avoir réellement accouché car les sensations ont été trop atténuées, ou leur organisme a particulièrement bien réagi aux molécules anesthésiantes. Si bien qu'à l'occasion de mettre au monde leur deuxième enfant certaines d'entre elles décident de ne plus avoir recours à l'accouchement sans souffrance, optant pour une autre type (naturel, méthode Bonapace...)

D'autres décrivent que les premiers instants en présence de bébé étaient trop confus, manquaient de lucidité ou de clarté d'esprit.

Enfin, il ne faut pas oublier, la nature de la manipulation, qui peut être vraiment impressionnante et, compte tenu de sa localisation au niveau de la moelle épinière, cette technique d'anésthésie en elle-même peut dissuader une femme d'y avoir recours.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

L'accouchement naturel par voie basse

L'accouchement déclenché : Quand induire l'accouchement

L'accouchement par césarienne : Tout savoir sur la césarienne