Allaitement : L'alimentation favorable à la montée de lait

C'est une question classique des jeunes mères qui souhaitent à tout prix faire profiter à leur enfant des bonheurs de l'allaitement. Est-il nécessaire d'adapter son alimentation afin de favoriser la lactation et que celle-ci soit de bonne qualité ?

Il est clair que la fabrication endogène du lait maternel demande une source en calories suffisantes pour sa propre alimentation et aussi pour son bébé. Autrement dit, il ne faut pas se nourrir pour deux... mais presque.

nourrir bébé

Quels sont les types de nutriments nécessaires pour cette période essentielle du développement du nourrisson ?

Faisons le tour de la question et surtout démystifions l'idée qu'il existe une alimentation spéciale allaitement.

Des idées reçues : Les spécialistes et les pédiatres le confirment. Il n'y a pas de régime spécial allaitement. Dans ce domaine, le bon sens doit être privilégié et une jeune mère doit se nourrir normalement, selon ses besoins alimentaires, sans surplus particulier et sans se restreindre. Ce point est important car la prise de poids durant la grossesse pousse certaines mères à une restriction alimentaire afin de perdre des kilos.

En fait, considérons qu'il faudra attendre la fin de la période d'allaitement avant d'entamer quelques régimes alimentaires pauvres en calories. Privilégiez la variété de l'alimentation. Se nourrir normalement ne signifie pas de se contenter d'une alimentation standardisée.

Comme vous, votre bébé a besoin de protéines, de glucides pour l'énergie mais aussi de vitamines. C'est pourquoi vous avez tout intérêt à manger régulièrement viandes, poissons et laitages qui sont une source naturelle en protéines. Concernant les vitamines, dont la présence dans le lait maternel est très importante pour aider à la constitution des os (vitamine D) mais aussi au mécanisme physiologique du développement neuromoteur du nouveau-né.

La source naturelle des vitamines se trouve essentiellement dans la consommation de fruits et légumes. Il est très important que la maman en consomme régulièrement sans oublier que ce qui est bon pour l'enfant sera aussi bon pour elle. Le dernier point en la matière est de ne pas oublier que le lait est composé à près de 90% d'eau et il faut donc boire régulièrement.

Quelques interdictions cependant :

Une mère allaitante se retrouve dans la même situation que lors de sa grossesse avec l'interdiction de consommer alcool, drogues et autres produits prohibés par les médecins. On n'évoque plus la barrière placentaire allègrement franchis par ces substances et qui se retrouvent dans le liquide amniotique mais aussi dans le lait que l'enfant va consommer.

Il en va de même avec le café ou le thé car la caféine peut s'y retrouver aussi. Il convient donc d'éviter une surconsommation de ces boissons ainsi que celles dites «énergisantes»

Le dernier point concerne la cigarette. Et oui, la nicotine est présente dans le lait maternelle lorsque la mère consomme du tabac. Ces interdictions sont avant tout une question de responsabilités et d'amour pour son bébé et cette nécessité absolue de ne lui faire courir aucun risque.

Allaiter est un privilège. Cela, permet de maintenir un lien physique interrompu par l'accouchement mais il faut respecter ces quelques règles afin de permettre sa meilleure croissance, en sécurité. Bien entendu, n'hésitez pas à questionner votre pédiatre en cas de problème ou si vous souffrez de maladie chronique, nécessitant une prise médicamenteuse régulière.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Les meilleures positions pour allaiter bébé

Nourrir bébé au sein ou au biberon : avantages et inconvénients

Conseils pour allaiter dans un lieu public

Montée de lait difficile après accouchement : Faut-il s'inquiéter ?

Faut-il se tirer le lait ?

Que Faire si on a trop de lait maternel ?