Lait maternel en abondance : Que faire ?

Toutes les femmes ne vivent pas la montée de lait de la même manière et surtout ne produisent pas les mêmes quantités de lait. S'il arrive que la maman ne produise que peu de lait pour allaiter son nourrisson (en particulier si elle est peu stimulée par les tétées du bébé), le cas inverse est également fréquent.

S'il est préférable pour l'allaitement d'avoir trop de lait maternel que pas assez, cette situation engendre beaucoup de questionnements chez les mamans ayant des montées de lait abondantes.

lait maternel

Que faire dans cette situation ?

Lorsque vous produisez trop de lait, ce dernier coule tout seul et parfois même il jaillit des seins. Dans ce cas, votre bébé peut avoir du mal à téter, car la quantité de lait, le débit pouvant être trop important pour ses capacités à l'ingurgiter. Dans certains cas l'abondance de lait maternel peut conduire à un rejet des seins par le bébé et le refus de téter sa maman. Ce dernier peut également beaucoup régurgiter ou toussoter durant la tétée.

Par ailleurs, il faut savoir que généralement la nature fait bien son travail notamment en matière d'allaitement où la production de lait est régulée par la fréquence et la force de tétée de votre enfant.

Par conséquent théoriquement, plus votre enfant tète bien, plus vous avez de montées de lait ; et moins il tète, moins vous produisez de lait. Mais des dérèglements peuvent subvenir et varient selon les personnes. Par exemple, la production est plus importante entre 3 jours et 3 semaines après la naissance du bébé. Le même phénomène peut s’observer lors du sevrage.

Lorsque vous avez trop de lait dans les seins, plusieurs possibilités s’offrent à vous :


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Allaitement : L'alimentation favorable à la montée de lait

Les meilleures positions pour allaiter bébé

Nourrir bébé au sein ou au biberon : avantages et inconvénients

Conseils pour allaiter dans un lieu public

Montée de lait difficile après accouchement : Faut-il s'inquiéter ?

Faut-il se tirer le lait ?