La montée de lait après l'accouchement

Physiologiquement, toutes les femmes peuvent allaiter. Même celles ayant subi l'ablation d'un sein ou celles ayant accouché par césarienne. Dans la majorité des cas de montées de lait difficile, on retrouve des raisons plutôt psychologiques. Parfois elle peut être due à un manque de stimulation par le nourrisson : autant de problèmes pouvant être résolus par un contact peau à peau plus fréquent entre le bébé et sa maman.

allaitement

Montée de lait difficile ou tardive

Les facteurs défavorisant la production de lait maternel

La montée de lait peut être bloquée pour différentes raisons. La principale étant que la maman appréhende la phase de l'allaitement. La maman peut avoir peur que l'enfant refuse de prendre le sein et peut se créer ainsi une sorte d'anxiété ressentie par le nouveau-né et qui donc peut remettre en cause la stimulation du sein.

Par ailleurs le blocage peut également intervenir suite à l'insistance du personnel médical de la maternité ou celle de ses proches qui vont sans le vouloir exercer une forme de pression sur la mère.

Le moment où l'enfant est mis au sein pour la première fois est également un élément déterminant la montée de lait. En effet, s' il commence à téter plus de six heures après sa naissance, son mouvement naturel de succion ne sera déjà plus aussi instinctif, et il pourrait mal stimuler le mamelon : empêchant au processus de lactation de s'enclencher. Plus simplement, des difficultés de montée de lait peuvent être dues à une mauvaise position de l'enfant.

Les solutions

Pour remédier à votre souci, commencez par vérifier si votre bébé est bien installé. Est-ce qu'il ouvre sa bouche en grand pour sucer le mamelon ? Est-ce que vous arrivez à presser correctement votre sein pour faciliter la tâche au nourrisson ? Pour les femmes qui ont peur de ne pas avoir assez de lait, buvez beaucoup d'eau, en faisant toutefois attention à ne pas provoquer d'engorgements.

Dans tous les cas, il n y a aucune véritable raison de vous inquiéter. Au contraire votre tranquillité, transmise à votre enfant est votre alliée pour favoriser la montée de lait, même celle-ci semble trop tardive à votre goût. Si malgré vos efforts, vous continuez de produire trop peu de lait rappelez-vous que dans certains cas elle peut même intervenir deux mois après l'accouchement. Généralement la montée de lait intervient dans les premiers jours qui suivent la naissance de votre bébé.

Autre élément pour ne pas stresser à propos l'allaitement

Si l'on sait que le lait maternel est de loin le meilleur aliment pour le développement du nourrisson, qu'il est préférable à l'allaitement mixte qui éloignerait bébé du sein (...) ; les enfants qui ne sont pas nourris au sein grandissent également très bien. A vous de vous tranquilliser et d'aborder sereinement l'allaitement aussi difficile qu'il soit les premiers jours, en vous disant qu'au pire des cas, il y aura toujours le lait artificiel contenant tout ce qu'il faut de bon pour aider votre enfant à bien grandir.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Conseils sur l'allaitement et la nutrition de bébé

Les meilleures positions pour allaiter bébé

Nourrir bébé au sein ou au biberon : avantages et inconvénients

Conseils pour allaiter dans un lieu public

Faut-il se tirer le lait ?

Que Faire si on a trop de lait maternel ?