Conseils des pédiatres sur la diversification alimentaire

La diversification alimentaire est le moment où le nourrisson va passer progressivement d'une alimentation liquide lactée à une alimentation mixte par introduction de nouveaux aliments. Bébé va peu à peu s'habituer à de nouveaux goûts et de nouvelles textures. Le nourrisson n'est plus réellement un nourrisson mais un enfant en bas-âge dont les besoins nutritionnels évoluent : il faut donc diversifier son régime alimentaire.

bébé avec pastèqueL'avis dynamique des pédiatres sur l'introduction de nouveaux aliments

Si dans nos pays occidentaux l'avis des pédiatres se veut le plus rassurant possible pour les nouveaux parents, on ne peut nier que leurs méthodes évoluent. Grâce aux progrès de la médecine, les pédiatres aujourd'hui ne pensent plus comme hier ce qui engendre une situation quelque peut déroutante pour les parents. En effet, les pédiatres entre eux ne sont pas toujours d'accord sur le moment de faire la diversification alimentaire. Une situation qui remet sur le devant de la scène les conseils de mamie sur la diversification alimentaires.

Age conseillé pour diversification alimentaire ?

Cela dépend fortement de la maturité du nourrisson. L'âge moyen est d'environ 6 mois. Cependant si l'enfant n'est pas prêt, il ne faut pas s'en inquiéter et vouloir forcer les événements. La relation alimentaire est primordiale à cet âge elle contribue également d'après les médecins à éviter les problèmes d'intolérence à certains aliments.

Pourquoi n'est-ce pas envisageable avant ?

Avant l'âge de 6 mois, bébé n'a véritablement besoin que des molécules présentes dans le lait maternel ou le lait en poudre. Son alimentation lui permet d'acquérir de la maturité motrice mais également physiologique. Ainsi le système digestif se perfectionne et se prépare au changement important qui va survenir.

Pourquoi ne faut-il pas trop attendre après ?

Sauf si l'enfant présente quelques difficultés à se mettre à la diversification, attendre trop longtemps peut s'avérer un mauvais calcul. En effet, progressivement, à mesure qu'il découvre de nouvelles saveurs, l'enfant va en apprécier la plupart. Ce ne sera pas le cas plus tard. S'il n'a pas goûté à tout, il sera plus délicat de lui proposer à l'avenir.

Pourquoi les pédiatres et les parents ne sont pas toujours d'accord à ce sujet ?

Entre la théorie médicale et la réalité de chaque enfant, il y a un gouffre. Les pédiatres cependant ne sont pas tous d'accord entre eux sur de nombreux points, tout simplement parce que les connaissances dans le domaine sont lacunaires. Au fur et à mesure des études, la compréhension des mécanismes de maturité digestive et de découverte alimentaire permettra d'affiner (et parfois de démystifier) les dogmes en matière alimentaire du nourrisson.

Ce que l'on peut en conclure

Avant toute chose, c'est votre regard de mère qui compte. Personne ne connait mieux votre enfant que vous même. A un moment donné, avant ces 6 mois, vous aurez probablement déjà tendu un bout de pain à bébé ou un gâteau sec. Sa réaction vous aura orienté et guidé dans votre décision de franchir le pas. On ne se lance pas dans la diversification sur un coup de tête, du jour au lendemain. C'est une progression.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Avis des grand-mères sur la diversification alimentaire

Diversification alimentaire selon les cultures

Avis des grand-mères sur la diversification alimentaire

Comment faire la diversification alimentaire avec le poisson ?

Quand introduire la viande dans l'alimentation de son enfant ?