La diversification alimentaire selon les cultures

La diversification alimentaire, fondamentale pour répondre à l'évolution des besoins nutritifs de son enfant et l'habituer à de nouveaux goûts de nouvelles saveurs, varie d'une culture à une autre. Si les fondamentaux de la diversification alimentaire dans les pays occidentaux suivent généralement l'avis des pédiatres et de l'organisation mondiale de la santé, notamment pour éviter les risques d'allergies et d'intolérance : tout le monde ne diversifie pas l'alimentation de son enfant selon les mêmes principes. La diversification de l'alimentation des bébés est une pratique dynamique qui diffère selon les époques et selon les origines culturelles des familles.

Diversification alimentaire : une dynamique culturelle et temporelle

Historique et évolution de la diversification alimentaire

La diversification alimentaire est une pratique qui ne date pas d'hier. Force est de savoir qu'à l'époque de l'antiquité, les nouveau-nés ne se nourrissaient pas toujours du lait maternel. Parfois celui-ci fut remplacé par des bouillies.

Du côté des Grecs, les femmes allaitaient leurs bébés jusqu'à l'âge de six mois, ce qui est identique à ce que l'on fait de nos jours. À cet âge, le lait maternel était complété par une alimentation solide telle que les croutes de pain, les œufs et la soupe.

Du 16ème au 19ème siècle, la diversification alimentaire ne débutait que vers l'âge de 15 mois. Les bouillies ont été aromatisées et mélangées avec de l'œuf ou du lait. Dans les années 60, bébé se nourrissait d'aliments solides vers l'âge de trois mois. En effet, la diversification alimentaire précoce n'était pas à l'initiative des mères. Philosophes, médecins ont joué un rôle important dans les habitudes de diversification.

On diversifie différemment aux quatres coins du monde

Maman peut être d'origine africaine portant son bébéLe moment idéal pour la diversification alimentaire de bébé n'est pas le même dans les quatre coins du monde. Chaque pays en fixe selon la culture et le style de vie de son peuple.

Aux États-Unis, les mamans commencent à donner des céréales à leurs bébés vers l'âge de six mois. Ces aliments sont alternés par des légumes, des fruits, des produits laitiers et des viandes.

Dans les pays européens, bien que l'âge de six mois soit conseillé, la majorité des mamans commencent à diversifier l'alimentation de leur nourrisson vers l'âge de quatre mois, en particulier pour les bébés n'étant pas allaités au sein.

En Chine, au Japon et dans d'autres pays asiatiques, bébé commence à avaler des aliments mixés et des bouillies de riz à l'âge de cinq mois.

En Afrique, les mères commencent à varier progressivement la nourriture de leurs bébés vers l'âge de 3 mois.

Outre la dynamique culturelle, il arrive qu'une même maman varie la diversification d'un enfant à un autre. L'expérience du premier enfant ayant une incidence forte sur le comportement parental avec le second, il n'est par rare que les mamans modifient leur approche dans l'introduction de nouveaux aliments. Si certaines mamans préférent suivre l'avis des pédiatres sur la diversification, il arrive qu'à l'occasion du deuxième enfant elles fassent plus confiance aux méthodes de grand-mères pour diversifier.

Rappel des règles de base de la diversification alimentaire

L'odeur, le goût, la texture et la teinte des aliments font partie intégrante de l'apprentissage de la nutrition chez le bébé. De ce fait, il est important de suivre les étapes de la diversification alimentaire pour que votre petit bout de chou puisse avoir le plaisir de manger.
Entre quatre et sept mois, votre bébé peut manger des purées de légumes et des compotes de fruits. Cependant, vous devez toujours lui donner 500 ml de lait de croissance par jour. À partir de huit mois, vous pouvez lui donner des compotes d'abricot, un peu de fromage ainsi que des féculents comme les pâtes fines afin de compléter ses purées de légumes. Vous pouvez également ajouter quelques cuillérées à café de poulet, de poisson blanc ou de bœuf à sa nourriture. C'est vers l'âge de 10 mois que vous devez apprendre à votre bébé les bonnes habitudes alimentaires. Le rythme des quatre repas journaliers est au rendez-vous. Donnez-lui 250 g de fruits par jour et 250 g de légumes bien cuits le midi et le soir. N'hésitez pas à lui proposer un peu de pain lors de son repas du midi. Il peut aussi digérer des yaourts que vous pouvez alterner avec des fromages.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Avis des pédiatres sur la diversification alimentaire

Avis des grand-mères sur la diversification alimentaire

Diversification alimentaire et les allergies : aliments allergènes

Comment faire la diversification alimentaire avec le poisson ?

Quand introduire la viande dans l'alimentation de son enfant ?