Tout savoir sur le cododo ou le cosleeping, ou presque.

Longtemps disparue, la pratique du cododo, co-sleeping ou encore bed-sharing pour rester sur les expressions anglosaxonnes revient sur le devant de la scène. Le cododo consiste à partager le lit parental avec bébé, renforçant ainsi la proximité avec lui. Il est démontré que cette pratique du cosleeping tend à se généraliser. Mais au risque de décevoir les parents qui recherchent des informations sur les avantages et les inconvénients du cododo, il est difficile d'avoir un avis tranché sur la question, face aux nombreux conseils contradictoires en la matière et à la polémique engendrée.

Cododo : Avantage ou inconvénient ?

dormir avec son bébéUn avantage certain du cododo est la satisfaction des parents, qui pour bien s'occuper de bébé, souhaitent être toujours proches de lui. Par ailleurs, le cododo serait rassurant pour bébé et très pratique pour les mamans qui allaitent. Est aussi avancée, l'idée que les tétées deviennent plus abondantes la nuit lorsque le bébé partage le lit parental.

D'autre part, il est dit qu'opter pour le cododo ou co-sommeil avec son enfant diminuerait l'angoisse de bébé. Il paraît que la qualité du sommeil, essentiel pour la croissance du nouveau-né, est fortement améliorée chez les bébés partageant le lit de leurs parents.

Que démontrent les études scientifiques ?

Pour les parents recherchant des résultats d'études sur le Cododo, les choses se compliquent avec des thèses très contradictoires.

D'après certaines études, le cododo diminuerait le risque d'accident : l'enfant étant plus souvent sous la surveillance de ses parents, voire diminuerait principalement les morts subites, mais les résultats des études sont contradictoires sur ce point, puisque certaines avancent un risque de mort subite muliplié par 5.
D'autres études avancent le risque accru d'étouffement du nourrisson par l'un des deux parents ou par un des éléments du lit parental comme la couette ou le coussin par exemple. Vrai ou faux, ce sont toutefois les risques dénoncés par les détracteurs du co-sleeping, auxquels s'ajouterait également le risque d'hypertermie : ce qui n'est pas fait pour vous rassurer.

Un autre problème dénoncé serait celui de l'intimité perdue du couple : le lit étant devenu plus parental que matrimonial. Enfin aussi pointée du doigt, une difficulté accentuée du sevrage des enfants habitués à dormir avec leur parents. Par ailleurs, plus la période de cododo serait prolongée, plus il serait difficile pour l'enfant de quitter le lit conjugual.

Une autre théorie réfute cette idée, disant que le départ se fait naturellement vers un an. D'un côté, le cododo permettrait un développement harmonieux, tandis que de l'autre, c'est justement un mauvais développement de l'enfant qui est souligné.

Le peu de consensus rend la question du cododo plus complexe. Malgré tout si vous décidez de dormir avec votre enfant, faites-le si aucun des parents n'a habituellement des nuits agitées et prenez vos précautions : pas de couette sur le bébé, bannissez si possible les oreillers, prévoyez un dispositif anti-chute ou encore optez pour un couffin, un berceau ou une extension de lit spécial cododo (ou side bed) se greffant sur le lit des parents.

Tandis que dans d'autres cultures, le sommeil partagé fait partie intégrante du parentage : au Japon, Guatemala, en Afrique, chez les inuits. Il n'y a donc pas de recette miracle, à chaque couple, parent ou famille à s'adapter en fonction de leur culture, de leur souhait.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Hygiène de bébé : Quelques conseils pour super maman

Recueil des bons gestes pour biens s'occuper de son bébé

Bébé pleure : intervenir ou le laisser se consoler seul ?

Coliques : Trucs et astuces pour soulager son bébé

S'occuper d'un bébé prématuré

Conseils pour s'organiser avec des jumeaux, triplés