Comment éviter les chutes de bébé ?

Savez -vous qu'il faut moins d'une demi seconde d'inattention pour qu'un accident se produise avec un enfant. Pour autant, il n'est pas utile de se miner le moral ou de surprotéger bébé. Bien qu'on ne peut tout contrôler pour la sécurité de bébé le risque de chute est une composante contre laquelle il est possible d'agir, dans une certaine limite.

A quels types de chute peut-on être confronté ?

prevention chutes bebeLorsqu'il ne marche pas encore et ne se tient pas à 4 pattes, bébé a peu de risques de chuter. Le change est le moment où celle-ci survient le plus. La chute de la table à langer est le plus fréquent pour les bébés de moins de 18 mois. Le cas le plus classique arrive quand il vous manque l'éponge, la serviette et que vous lâchez bébé quelques dixièmes de seconde. Il ne bougeait pas, et là c'est la chute ! Un coup de rein lui suffit pour se retourner.
Un seul remède :bien préparer le matériel avant le change, et toujours avoir une main posée sur bébé.

A partir de 18 mois, il y a un risque majeur de défenestration ou de chute dans les escaliers. lorsque l'enfant découvre la motricité, les risques de chute se multiplient. Bébé peut tomber dans les escaliers, ou alors qu'il essaye de monter sur un tabouret. La surveillance active est une bonne chose, mais la vraie efficacité passe par l'ajout d'une barrière de sécurité.

Plus insidieuse, la chute du lit à barreaux. Elle a lieu au beau milieu de la nuit sans crier gare, alors que vous étiez loin de suspecter que bébé soit capable de passer la jambe par dessus le lit. Il a pu s'aider de son coussin ou d'une couverture pour pallier le peu de hauteur qui lui manquait pour passer sa jambe par dessus le lit.

Pour le reste, vous n'empêcherez jamais bébé de tomber en apprenant à marcher ou à caboter de fauteuil en fauteuil. En accord avec le papa, ne dérogez jamais sur les règles élémentaires de sécurité. Apprenez lui au fur et à mesure qu'il grandit à ne pas se mettre en danger.

Les points de vigilance !

Durant le change, ne rompez jamais le contact physique avec bébé. S'il a ruiné la dernière couche et qu'il faut ouvrir un paquet, remettez lui celle qu'il porte, et déplacez-vous avec lui.
Veillez à ce que la barrière de sécurité soit toujours bien fermée. Parfois les apparences sont trompeuses et comme il a tendance à s'appuyer dessus, elle s'ouvrirait. N'attendez pas qu'il tombe de son lit à barreaux avant de descendre le matelas d'un cran. Plus facile à dire qu'à faire, mais s'il dispose d'un parc, observez son comportement lorsqu'il y est placé.
S'il tente de grimper sur un objet pour escalader la barrière, il est temps d'agir et de lui dire NON, fermement !

On ne le répètera jamais assez : ne JAMAIS laisser un enfant sans surveillance.
Pour approfondir le sujet, découvrez les fiches de l'INPES (Institut National de Prévention pour l'Education et la Santé)

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Comment choisir son siège auto pour bébé ?

Tout savoir pour prévenir les chutes de bébé

Objets dangereux pour bébé

Obstruction voies respiratoires de bébé

Préparer son chien à l'arrivée de bébé pour la sécurité

Syndrome du bébé secoué

Comment réagir pour une chute de bébé ?