En finir avec les méthodes dépassées, pour des apprentissages sereins chez les petits

Les erreurs lorsqu'on élève ses enfants

Dans le long processus d’éducation des enfants surviendront inévitablement des situations conflictuelles ou de crise. La pédagogie positive propose des alternatives aux méthodes dites classiques, alternatives favorisant un apprentissage en douceur et plein de bon sens. Erreurs à ne pas commettre et solutions, accompagner son petit n’a jamais été aussi facile.

L’erreur la plus commune, ne pas prendre en compte l’âge de son enfant

L’acquisition de la propreté, les bonnes manières à table, savoir s’habiller tout seul… autant de situations conflictuelles dans l’éducation des enfants. Et pourtant, combien de crises pourraient être évitées avec une solution toute simple : prendre en compte l’âge de son petit. Par « âge », nous entendons son âge physiologique, mais également son développement psychologique. Attendre d’un petit garçon qu’il soit propre à 20 mois, d’une petite fille qu’elle mange proprement à 2 ans et demi… c’est s’assurer des situations conflictuelles et, plus grave, c’est ne pas respecter votre enfant en tant qu’individu à part entière, c’est-à-dire ayant son fonctionnement et son évolution propres.

Une erreur classique, ne pas savoir communiquer avec son enfant

Une fois admise l’idée qu’il faut laisser du temps au temps, la pédagogie positive met l’accent sur la communication avec son enfant. Reconnaître ses émotions et sentiments plutôt que de les nier (« je comprends que tu sois triste d’avoir perdu ton hamster », « tu as le droit d’avoir chaud même si moi j’ai plutôt froid ») est une première étape, entraînant de petits ajustements quotidiens pour une communication positive et constructive. Féliciter de la bonne manière (et non à outrance, ce qui conduit le petit à faire les choses uniquement dans le but de vous faire plaisir), ne pas cataloguer(« Léo est très timide ») ou résoudre avec sérénité les conflits sont autant de méthodes pouvant s’apprendre puis s’appliquer très facilement.

Les alternatives aux punitions, changeons de méthode avec les petits !

Un enfant puni cherchera avant tout à ne pas se faire prendre la fois suivante et gardera un ressentiment négatif à l’encontre du parent ayant infligé la punition. Lui expliquer les règles en amont et le laisser assumer les conséquences logiques et naturelles de ses choix ou de ses actes sont des méthodes bien plus constructives et efficaces.

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Quelques phrases à bannir immédiatement de l’éducation des enfants