Quand annoncer sa grossesse à ses proches ?

A quel moment déclarer sa grossesse à son entourage est une question qui appelle des réponses parfois énigmatiques. Cela sera fonction de votre couple, comment vous-mêmes appréhendez l’annonce de votre grossesse, combien de temps vous faut-il pour retomber de votre nuage. Si certains conseils pour annoncer sa grossesse à ses proches sont assez évidents, le moment idéal dépend de plusieurs paramêtres.

moment annonce bébéSi certains sont superstitieux, il ne faut pas annoncer sa grossesse trop tôt, c'est comme ne pas voir la future mariée en robe blanche avant l’heure H. Au contraire, pour d’autres ce sera la totale euphorie, famille, proches, copains : tout le monde sera au courant de la grossesse de Madame dans la semaine qui suivra le test… Plusieurs cas de figure pouvant avoir valeur d’exemples, mais là encore rien n’est écrit : la grossesse est avant tout une histoire de ressenti à deux, puis à deux et demi, puis à deux ¾… Certains couples l’annoncent le plus tard possible pour éviter les attentions trop intrusives.
 

Une annonce rapide ou tardive ?

Annoncer sa grossesse à ses proches dès la première échographie est sans doute ce qui se fait le plus. La notion de bonheur à partager est la plus plausible. On imagine aussi, que dans une famille avec des parents vieillissants, voire malades ; l’annoncer le plus tôt possible fera l’effet d’un placébo, une trêve dans l’avancée de la maladie, un espoir à cultiver tout au long de ces 9 mois de grossesse. Point de règle de toute façon car le ressenti de ce changement et l’expérience acquise restent subjectifs. Chacune et chacun aura toute une kyrielle de bonnes raisons pour l’annoncer très tôt ou non.

Grossomodo, même les médecins le disent, tout peut malheureusement arriver avant la fin du premier trimestre. L’ancrage du fœtus, les risques de fausse-couche, autant de raisons de ne pas forcément vouloir crier cette nouvelle sur tous les toits. Après l’échographie de contrôle du 1er trimestre, lorsque les nausées s’estompent et que le bébé semble aller parfaitement, beaucoup de couples officialisent la situation : d’autant que généralement, le ventre commence à s’arrondir à ce moment charnière de l’entrée dans le 4ième mois.

L’annonce de votre grossesse n’a pas statistiquement plus d’impact, à tel ou tel stade. Bien sûr si vous grossissez dès le 1er mois, cela sera plus compliqué de ne pas l’affirmer… Sauf si vous êtes en sevrage tabagique (of course.. !) et que le surpoids peut être attribué à cette raison.

Si vous avez déjà eu un enfant et que l’attente de résultats d’analyse vous ont obligée à ne rien dire à vos proches, vous aurez soit l’effervescence de l’annoncer sans attendre… soit inversement, l’angoisse d’un quelconque problème, et avec un aîné, la peur de traumatisme violent du « au cas où… ». Donc, avouer à votre famille tardivement que vous êtes enceinte est totalement compréhensible. Certains couples ont ce réflexe pour d’autres raisons : une famille un peu intrusive dans leur intimité. Aussi, pour se protéger, ils ne disent l’agrandissement de la famille qu’à la toute fin de grossesse ; pour ne pas subir les conseils multidirectionnels que l’on va leur asséner ! C’est un peu égoïste peut-être, mais si c’est pour que ces 9 mois de bonheur à sentir grandir la vie en vous soient sereins… pourquoi s’en priver !

 

 

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Conseils pour annoncer sa grossesse à son enfant

Comment faire part de sa grossesse à sa famille ?

Comment annoncer sa grossesse à ses amis proches ?