Annoncer sa grossesse à son employeur : faire-part ou recommandé ?

Le verdict est tombé, le test affiche la petite croix bleue signifiant que vous êtes enceinte.
Une joie immense qui se propage à votre amoureux, à vos familles et amis proches… mais… comment allez-vous présenter la situation à votre patron ? La boîte vient de remonter péniblement la pente suite à des soucis financiers, votre homologue de poste est en arrêt maladie depuis 3 mois… Bref cela n’augure pas forcément une réaction enthousiaste de la part de votre employeur.

annonce grossesse travail

Plusieurs cas de figures se présentent :

D’abord, nous avons le patron compréhensif, qui n’a jamais rechigné à vous donner une heure de libre le jour où vous deviez aller chercher votre nouvelle voiture. Avec lui, il semble honnête de lui annoncer votre grossesse en prenant un rendez-vous dans son bureau et lui expliquer tout de go «  Je suis enceinte, la naissance est prévue pour… ». Cela ne devrait pas le mettre dans une colère folle puisqu’il a toujours était attentif au bien-être de ses employés ; des femmes en particulier. En effet, votre entreprise comprend une crèche en interne, et des horaires spécifiques pour les mères de famille sont déjà en place et utilisés avec succès !.

Second cas, nous sommes en face du manager un peu « jet lagué » qui ne voit actuellement que par le colloque où votre boîte doit aller, aux States, dans 3 mois. Vous bossez dessus comme une dingue, donc il faut s’attendre à un mouvement de… désarroi, si ce n’est de stupeur. Pour ce spécimen, il semble que le courrier officiel recommandé avec attestation du médecin qui vous suit, soit la formule la plus « politiquement correcte ». Bien entendu, s’en suivra certainement un entretien dans son bureau, car en fonction de votre statut : il va vous proposer de prendre votre congés maternité le plus tard possible, il va vous questionner sur votre capacité à tenir les délais sur le gros dossier actuel, ou il vous signifiera que malheureusement, il ne pourra pas se permettre de vous garder. Pour certains chefs très procéduriers, le recours à un avocat est parfois obligé. Car notons-le, rien ne stipule qu’une grossesse soit un état de non compatibilité au travail.

Nous finirons par le patron-copain. Pour certains cas ce n’est pas forcément le meilleur allié, mais choisissons l’optimisme et ce supérieur est plus un ami avec qui vous sortez de temps en temps, qu’un employeur. Pour lui, si vous le connaissez vraiment très bien, utiliser l’humour peut être envisageable : faites-lui livrer une boîte de tranquillisants avec un faire-part humoristique dans lequel vous expliquer qu’il va devoir recruter pour un remplacement de congés maternité ! Si par contre, les relations sont très bonnes, mais que ce n’est pas non plus un intime, l’annonce informelle mais bien ciblée à la machine à café peut faciliter la tâche : « Au fait, Jean-Benoît…  c’est bon cette fois, la graine à pris… donc, pense à prévoir mon remplacement pour maternité, d’ici 7 mois ! ».

Non exhaustif ce panel reste bien évidemment à l’entière appréciation de chacune, en fonction des habitudes avec son patron. La simplicité semble toutefois de mise, avec la sécurité vis-à-vis d’un chef un peu tatillon. L’humour, l’annonce décalée, peuvent être valables pour une ambiance de travail hyper sereine et humaine.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Comment annoncer sa grossesse au futur papa ?

Conseils pour annoncer sa grossesse à ses proches

Idées originales pour annoncer sa grossesse

Conseils pour annoncer sa grossesse à ses connaissances

Idées pour annoncer sa grossesse de manière originale

10 erreurs à éviter pour annoncer sa grossesse

Annoncer sa grossesse à son employeur et à ses collègues