l’infertilité peut trouver des solutions grâce à la procréation médicalement assistée

Insemination

Les couples affectés par la stérilité peuvent recourir à la procréation médicalement assistée (PMA) et trouver les solutions adaptées à l’infertilité. L’insémination artificielle est une méthode qui consiste à injecter dans la cavité utérine des spermatozoïdes préalablement préparés, le jour de l’ovulation et sans qu’il y ait de rapport sexuel.

Comment se déroule une insémination ?

Une insémination artificielle compte plusieurs étapes obligatoires :

La stimulation ovarienne : un traitement à base d’hormones permet d’améliorer l’ovulation et de stimuler la maturation de plusieurs follicules (cellules contenant l’ovocyte) dans chaque ovaire.

Le déclenchement de l’ovulation : lorsque les follicules sont matures, l’ovulation est déclenchée grâce à une injection d’hormone HCG (hormone gonadotrophine chorionique).

Le recueil et la préparation du sperme : le sperme est préparé le jour même de l’insémination. Le biologiste va séparer les spermatozoïdes du plasma séminal et ne garder que les gamètes mobiles et normaux.

L’insémination artificielle : Le médecin dépose les spermatozoïdes dans la cavité utérine à l’aide d’un fin cathéter. Les spermatozoïdes auront ensuite à remonter l’utérus, gagner les trompes pour rencontrer et féconder l’ovule.

En quoi consiste une insémination par donneur anonyme ?

Une insémination artificielle peut se faire avec le sperme du conjoint (IAC) mais aussi avec du sperme de donneur (IAD). L’Insémination Artificielle avec Don de sperme (IAD) est envisagée en cas de stérilité masculine ou de maladie héréditaire.

Selon l’un des trois principes de base du don de sperme, le donneur est toujours anonyme avec le principe de volontariat et la gratuité. Il sera choisi en fonction des caractéristiques physiques du compagnon et de son groupe sanguin.
Préalablement congelé, le sperme sera uniquement préparé le jour de l’insémination selon une méthode et une procédure d’insémination identique à une Insémination Artificielle avec sperme du Conjoint (IAC).

En cas de don de sperme, le taux de réussite est en moyenne de 20 %, les donneurs étant sélectionnés pour leur fertilité, contre 12,6 % pour une IAC.

Plusieurs essais de procréation médicale sont possibles, mais pas illimités

Le nombre de recours à l’insémination artificielle varie selon les cas.
Une insémination avec le sperme du conjoint autorise de 4 à 6 essais avec stimulation ovarienne. L’utilisation d’un don de sperme jusqu’à 8 essais.

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Fécondation In Vitro : une conception secondée en laboratoire