Baby blues et Post-partum : déprime ou dépression

La naissance d'un enfant est un moment riche en émotions, mais la première période avec bébé n'est pas évidente pour toutes les mamans. Le changement de vie est brutal et dans certains cas l'arrivée du nourrisson n'est pas aussi idyllique qu'on ne l'avait imaginé. Certaines d'elles se laissent submerger par des émotions diverses, joie immense, phases de stress, peur d'être une mauvaise mère, un coup de cafard après la naissance ou encore une dépression post-partum sont des situations qui peuvent arriver. Pour être une maman sereine il est important de reconnaître le simple baby blues du post-partum.

Différence entre le Baby Blues et la dépression Post-partum

baby blues Le baby blues et Post-partum sont deux situations bien différentes. Suite à votre accouchement, vous devez savoir les identifier et différencier la déprime momentanée d'une dépression nerveuse suite à l'accouchement afin de pouvoir prendre les mesures qui s'imposent.

Le baby-blues

Selon les spécialistes, le baby-blues se caractérise davantage par une hypersensibilité et par des sauts d’humeur. Phénomène survenant très rapidement après l’accouchement, qui se différencie de la dépression post-partum qui intervient entre les six semaines du bébé et son douzième mois.

Le baby blues s'il n'est pas systématique est presque une situation normale surtout si l'on tient compte du choc émotionnel et physiologique que représente la mise au monde d'un enfant. Le baby blues est lié en premier lieu à une chute brutale du taux d’hormones qui a lieu de suite après la naissance. Pour ne pas faciliter les choses nouvelles hormones en charge de favoriser la lactation vont constituer des boulversements favorisant le baby blues.

La dépression Post-partum

La dépression post-partum toucherait 10 à 20% des femmes tous niveaux sociaux confondus. Elle touche aussi les mamans n'ayant jamais montré de signes dépressifs auparavant. Ceci rend la prévision d'une dépression post-partum relativement complexe. Pour apprendre à la différencier du syndrome du baby blues, certains indices sont très révélateurs.

Grande difficulté à assumer la nouvelle situation

Nouveau statut de mère, poids des nouvelles responsabilités, chamboulements de sa vie de couple, changements son rapport au travail, absence de nouveaux repères, ne sont pas des détails anodins. Au départ, la dépression post-partum se caractérise par une difficulté ou une peur de ne pas assumer la situation.

Dans bien des cas, la nouvelle maman va naturellement trouver ses repères dans son nouveau statut et la dépression ne va pas s'installer. Dans d'autres, la situation va prendre une autre dimension, et d'autres indices vont confirmer l'état dépressif, négligence de soi, perte d’appétit, insomnies et fatigue omniprésente.

Une mère qui subit une dépression post-partum va déséquilibrer l’entente familiale aussi bien avec le père que les autres membres de la famille. Plus important, sa relation avec l’enfant peut être ressentie comme un poids qu’elle se sent obligée de prendre en charge. Un accompagnement de la part des proches est alors indispensable pour prendre le relais mais l’intervention d’un professionnel est prioritaire : des cas relativement rares de maltraitance de l’enfant ont pu être démontrés ; de même que des dénis de parentalité où la femme cherche à fuir ses nouvelles responsabilités. Différente du baby-blues qui va se résorber de lui-même dans la plupart des cas, la dépression post-partum nécessite des séances chez un psychologue pour apprendre à retrouver sa place en tant que femme tout en étant mère.

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Visites post-natales : à quoi sert cette consultation ?

Premières sorties de bébé : Précautions à prendre

Pouce ou tétine : Différences, avantages et inconvénients

Comment retrouver la ligne après bébé ?

Reprise contraception : vie sexuelle après la naissance

Bien vivre le come back au travail après les congés de maternité

Pourquoi porter bébé en écharpe ?

Premiers jours avec bébé à la maison