Les méthodes pour inculquer les bonnes manières à votre petit

politesse enfant

La politesse et les bonnes manières sont le ciment d’une socialisation facile et progressive de l’enfant. Quelles sont les méthodes à mettre en application ou à abandonner afin que votre petit puisse les apprendre en toute sérénité ?  

Pourquoi est-il important d’apprendre la politesse ?

L’acquisition des règles de politesse est l’une des formes de socialisation de l’enfant, qui pourra dès lors évoluer au milieu des adultes et de ses camarades avec aisance, faisant en outre bénéficier ses parents d’une image d’éducation réussie. Car les bonnes manières reflètent les conventions qui régissent la vie en société. Les connaître et les appliquer, c’est l’assurance de ne jamais se retrouver désemparé face aux autres, peu importe le milieu social dans lequel on évoluera.
L’apprentissage de ces règles nécessite toutefois du temps, surtout à l’âge où les jeunes enfants sont en constante opposition aux demandes de leurs parents. Une gêne ou une émotion peuvent également entraver leur application au quotidien et les parents devront être indulgents avec les petits, qui ne peuvent pas faire preuve de la même concentration que les adultes.

Accompagner votre enfant pour une acquisition de la politesse en douceur

La règle d’or est de montrer l’exemple ! Commençons par adopter les comportements que nous souhaiterions voir appliqués par nos enfants, très avides d’imitation dès leur plus jeune âge. La politesse doit être vue comme positive : un sourire et un petit mot amenant à une situation quotidienne décontractée et joyeuse. Inutile de menacer l’enfant ou de répéter bêtement des phrases toutes faites, car souvent, c’est l’effet inverse qui est obtenu. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de le féliciter outre mesure : les bonnes manières doivent devenir un réflexe naturel et non un effort méritant une récompense.
Enfin, pensez à expliquer la politesse à votre petit : quand, pourquoi, comment. Cela lui permettra d’y réfléchir et d’appliquer plus sereinement des règles qu’il a assimilées.

Le bisou des petits, la bonne manière de trop ?

Entre dire bonjour et faire un bisou, le fossé est large. Première étape de l’apprentissage du « consentement », le bisou aux grands-parents ou aux amis ne devrait pas être forcé. L’enfant doit en effet apprendre dès son plus jeune âge que son corps lui appartient. Un coucou ou un bisou soufflé dans l’air sont souvent de bons moyens de désamorcer ces situations.

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Education : À quoi sert le doudou dans la construction de l’enfant ?

L’apprentissage de la propreté chez l’enfant, les secrets pour réussir