Un contrôle simple pour détecter la présence d’un embryon dès la nidation

Test de grossesse

Vous avez envie d’un bébé et pensez être enceinte ? Les tests de grossesse détectent la présence d’une hormone spécifique appelée « hormone gonadotrophine chorionique » ou HCG. Cette hormone est sécrétée par le placenta dès la nidation de l’embryon dans l’utérus. Un contrôle sanguin peut la déceler dès le 10e jour qui suit l’ovulation et quelques jours après dans les urines.

Comment utiliser un test urinaire ?

Disponible en pharmacie ou en grande surface, un test de grossesse détecte le taux de HCG contenue dans l’urine et sa fiabilité est d’environ 99 %.
Pour des résultats plus précis, il est préférable de prélever l’urine du matin, car elle est plus concentrée et contient des taux plus élevés en HCG.

Les tests en forme de stylet se placent directement sous le jet d’urine et les bandelettes dans un petit récipient où l’urine aura été recueillie.
Les résultats du test apparaissent au bout de cinq minutes, sous forme de deux traits de couleur s’il est positif ou en toutes lettres, selon le modèle du test.

Comment se déroule un test sanguin ?

Sur prescription médicale, un laboratoire d’analyses biologiques peut réaliser un test de grossesse par une prise de sang entre le 11e et 14e jour après l’ovulation.

Le biologiste calcule le taux d’hormone exactement comme pour les tests urinaires, et les résultats sont disponibles dès le lendemain.
Précis à 100 %, ils permettent de détecter des quantités plus infimes d’HCG que les tests urinaires de grossesse.

L’analyse sanguine permet aussi de calculer très précisément la concentration de l’hormone de grossesse et de fixer précisément la période de la fécondation afin de déterminer la date d’accouchement au plus juste.

Le contrôle urinaire peut être trompeur

Malgré une fiabilité très élevée, l’utilisation de tests urinaires peut aboutir à des résultats erronés.
Le résultat est qualifié de « faux négatif » lorsqu’il indique que vous n’êtes pas enceinte alors que la fécondation a eu lieu.
Un test appelé « faux positif » indique un début de grossesse alors qu’il n’en est rien.
Il convient donc de confirmer tous les résultats urinaires par un test sanguin.

 

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Envie d’un bébé : comment identifier son désir réel ?

Comment réussir à tomber enceinte plus facilement ?

Quels sont les recours pour un couple qui ne peut pas avoir d’enfant ?

Quel est le bon âge pour tomber enceinte ?