Une grossesse entre 30 et 40 ans nécessite un suivi adapté

enceinte 35 ans

Même si elle fait l’objet d’un suivi médical plus poussé, la grossesse au-delà de 35 ans est désormais monnaie courante. Chez une femme en bonne santé, tomber enceinte entre 30 et 40 ans n’est finalement pas si risqué : les (éventuelles) complications étant dépistées et généralement maîtrisées.

Enceinte après 35 ans, entre véracité et exagération

Les risques auxquels doivent faire face les futures mamans de 35 ans et plus sont globalement exagérés, car la plupart des grossesses se passent finalement très bien. Si elles restent associées à plusieurs complications, notamment de fertilité, les grossesses au-delà de 35 ans ne comportent pas de réels risques pour les femmes en bonne santé. Santé sur laquelle celles-ci peuvent d’ailleurs agir pour concevoir et porter un enfant dans de bonnes conditions ! Pour cela, il est important de rester dynamique et d’entretenir un rapport poids/taille dans la norme avant de tomber enceinte. Une complémentation en acide folique et quelques tests complémentaires finiront de vous rassurer et de vous assurer une grossesse sereine et heureuse.

Être enceinte à cet âge peut parfois être risqué

Les complications auxquelles doivent faire face les futures mamans sont diverses. Hormis d’éventuelles difficultés à tomber enceinte dans un premier temps, la grossesse nécessitera ensuite un suivi adapté. Dans différentes proportions, les risques de développer du diabète ou de l’hypertension artérielle, de porter un bébé atteint d’une anomalie génétique ou de faire une fausse-couche augmentent en effet avec l’âge. Ces complications courantes sont cependant décelées à temps ou désormais correctement gérées par les gynécologues, obstétriciens et services de maternité. Rien n’indique qu’une femme enceinte de plus de 35 ans en bonne santé ne puisse pas porter correctement à terme un premier enfant… et s’occuper très bien de lui ensuite.

Le suivi de la grossesse tardive

Dépistage, amniocentèse, diagnostic prénatal, la grossesse après 35 ans sera forcément plus médicalisée qu’une autre. Les procédures ne doivent pas être jugées trop invasives ou inquiétantes, elles sont juste nécessaires pour limiter les risques de complication et assurer une grossesse sereine.

 

 

 

 


Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Articles à lire aussi :

Devenir enceinte avant 30 ans et préserver ainsi sa fertilité

Grossesse à 40 ans : les risques potentiels à envisager

Les avantages et les inconvénients d’une grossesse autour de 20 ans